Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Patrimoine arboré

Le service espaces verts et naturels de la Ville de Niort veille sur plus de 16 000 arbres, qui poussent le long des rues, sur les places, dans les parcs et les jardins ou encore en bords de Sèvre.

Le port naturel est la règle. Très peu d’arbres en effet sont conduits en forme architecturée (cônes, tonnelles, rideaux…). Les arbres sont des êtres vivants et contrairement à une idée largement répandue, la taille ne leur est pas bénéfique. En ville pourtant, elle s’avère indispensable. Pas question de laisser des branches s’approcher des réseaux électrique ou téléphonique aériens. Des distances minimales de sécurité sont à respecter. Ainsi, 1 500 arbres sont élagués chaque année afin qu’ils ne risquent pas d’endommager les lignes et les installations.

Ceux qui masquent les façades, surplombent les jardins ou les toitures peuvent également être une source de désagréments pour les riverains. Ils sont taillés tous les trois à cinq ans.  

Lorsque les arbres sont adaptés à leur environnement, le service espaces verts et naturels les laisse se développer librement. Ce qui ne l'empêche pas de pratiquer toute l'année des coupes de bois mort, mais aussi des tailles de formation sur les jeunes sujets, les cinq premières années suivant leur plantation. L’objectif est de les structurer en supprimant les branches qui concurrencent la flèche centrale, celles qui se touchent ou qui se croisent. 

Trop d’arbres ont été plantés sans que l’on pense qu’ils grandiraient un jour. Cette époque est révolue. Avant toute opération d'aménagement, la "mission arbre", créée en septembre 2010 au sein du service espaces verts et naturels, en cohérence avec la stratégie de développement durable de la Ville de Niort, est consultée sur le choix des essences. Les différentes contraintes sont examinées, la première étant la nature du sol. Pourquoi planter un châtaignier par exemple puisque l'on sait qu'il ne supporte pas le calcaire ? Sont également écartés l’aulne glutineux, atteint au niveau européen par une maladie qui entraîne son dépérissement et le frêne, menacé lui aussi par un champignon.

Le patrimoine arboré de la ville de Niort reste d’une grande richesse : nomade ou indigène, l’important est de planter le bon arbre au bon endroit.