Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Les mains chaudes

La parole des personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer est souvent ignorée et considérée comme insensée alors qu'elle est pourtant porteuse de sens.

De ce constat est né le projet "Je ne voudrais pas déranger", initié par l'Agence régionale de santé, et co-piloté par le Pôle culture et santé et l'Office artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine. A partir d'une collecte de paroles dans des EHPAD de la région, l'auteur Renaud Borderie a écrit un texte qui a été confié à différentes compagnies.

Plus d'informations