Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+
Ville de Niort
Place Martin Bastard 79000 Niort, France
tel:05 49 78 79 80, Courriel: mairie@mairie-niort.fr

Portrait : Sandrine Messéan, Cécile Jeanneau, aventurières humanitaires

C’est l’histoire de deux femmes qui se rencontrent, échangent puis deviennent d’inséparables amies. Cela...

C’est l’histoire de deux femmes qui se rencontrent, échangent puis deviennent d’inséparables amies. Cela pourrait s’arrêter là mais l’amitié et la croyance en l’humain peuvent déplacer des montagnes ou des déserts….

Comme toutes les belles histoires d’amitié ou d’aventures, celle-ci commence par une rencontre. Sandrine Messéan sortant tout juste d’un combat contre le cancer du sein, croise la route de Cécile Jeanneau, kinésithérapeute spécialisée dans la rééducation de cette affection. Une relation patiente-spécialiste qui va vite se transformer en une indéfectible amitié, les deux femmes regardant dans la même direction. C’est en tombant par hasard sur un reportage sur le Rallye Aïcha des Gazelles que va se sceller ce bel attachement. Pourquoi pas elles ? Un rallye exclusivement féminin dans les parties désertes du sud Maroc. Un raid comme un défi, un dépassement de soi pour deux personnes totalement novices en la matière. 

Ni une ni deux, Sandrine et Cécile se lancent dans l’aventure, pour elles, mais aussi pour les autres car elles soutiennent en même temps deux associations : «Vaincre les maladies lysosomales» et «Rose-Association». Une année de préparation sera nécessaire afin de réunir sponsors, bénévoles, voiture, équipements avant le grand départ en 2016. Une aventure faite de détermination, de fatigue, de larmes aussi, mais que les deux pilotes mèneront à terme et qui va les transformer à jamais. 

Après le dépassement de soi, le dépassement pour les autres. Revenues en terres niortaises, les deux amies qui ont pris goût à l’aventure décident de donner une dimension plus humanitaire à un deuxième projet. Leur association, Ragalizelles, contacte Handicap International afin de donner corps à cette envie. Sandrine et Cécile choisissent donc de rouler pour l’Association de l’enfance handicapée (A.E.H) située à Agadir. Le défi est cette fois de taille puisqu’il s’agit de convoyer du matériel orthopédique jusqu’à la ville d’Aourir afin d’équiper une salle de kiné et d’en faire bénéficier enfants comme adultes démunis ou isolés.

Un véritable réseau se crée de donateurs anonymes ou bénévoles prêts à en découdre pour faire aboutir ce projet humanitaire. Et ce n’est plus une voiture, mais un véritable convoi qui doit s’ébranler des Deux-Sèvres vers le Maroc avec presque deux tonnes de matériel à bord. En septembre 2017, l’expédition baptisée Ragavane, composée de neuf véhicules et dix-neuf pilotes va parcourir 5 772 kilomètres en six jours avant d’atteindre son but. On notera au passage le blocage de 24h à la douane d’Agadir qui a bien failli faire échouer le raid, mais qui a renforcé la détermination des aventuriers. Aourir possède désormais une vraie salle grâce à la volonté et la solidarité de quelques-un(e)s. 

L’histoire ne s’arrête pas là puisque 2018 annonce déjà une troisième opération. Sur le même principe, elle pourrait amener du matériel en Roumanie ou peut-être de nouveau au Maroc… L’aventure, c’est l’aventure !