Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Le Cabas Solidaire : Devenez consom’acteur

Depuis son ouverture en septembre dernier, l’épicerie « Le Cabas solidaire » rencontre un vrai succès. Un endroit où l’on fait la part belle aux produits locaux et où l’on paye en fonction de ses ressources.

Située au 52 de la rue Sainte-Catherine, cette épicerie est montée sur un modèle économique innovant et hybride : une épicerie coopérative et solidaire. Mais que l’on ne s’y trompe pas, le Cabas solidaire n’est pas uniquement un espace réservé à ceux qui bénéficient d’une aide alimentaire. C’est avant tout un commerce de proximité bien ancré dans le quartier de Champclairot. On y trouve une large gamme de denrées alimentaires dont de nombreux produits bio ou de producteurs locaux, mais également quelques articles d’entretien et d’hygiène. De quoi faire toutes ses courses au même endroit ! 

Depuis son ouverture, le lieu a enregistré 1 100 personnes inscrites (soit 450 foyers) avec un retour des clients globalement positif. Le Cabas solidaire, porté et géré par l’association Soli’Niort, compte de nombreux partenaires financiers, dont Niort Agglo (7 000 €/an) et la Ville de Niort (8 000 €/an) (*).

  • Comment ça marche ?

Les consommateurs solidaires paient le prix habituel des produits, ni plus ni moins chers que dans les supermarchés locaux. Les marges dégagées par l’association sont redistribuées à des bénéficiaires sous forme de réductions allant de 30 à 70 % de leurs paniers dans la limite de 115 € par mois sur une année. Peuvent en bénéficier les personnes orientées par les travailleurs sociaux, mais aussi, pour une durée de trois mois et une réduction de 30 % maximum, celles qui rencontrent des difficultés momentanées. Le modèle financier s’équilibre grâce aux achats réalisés par les clients dits solidaires. 

  • Toutes les infos sur www.soliniort.fr ou au 06 10 18 97 80.


(*)A l'occasion de son déplacement à Niort, Isabelle Grimault, Commissaire chargée de la lutte contre la pauvreté en Nouvelle-Aquitaine, a visité le Cabas solidaire le 3 février dernier.