Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Club Sportif Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Futsal

Les Niortais commencent à s’intéresser sérieusement au futsal. Le tournoi national du mois de février 2011 peut contribuer à faire de notre ville une place forte de ce sport dans la région.

Imaginez un match de foot sans les désagréments d’un match de foot. Peu de temps mort, plein de gestes techniques spectaculaires, des buts comme s’il en pleuvait, pas de tacles assassins et tout ça le plus souvent à l’abri des intempéries et dans une ambiance de salle chauffée à blanc… Voilà ce à quoi vous êtes conviés, les 5 et 6 février à la salle Barra : un tournoi national de futsal. "National" parce que les équipes viendront du Grand Ouest, de la Bretagne à Bordeaux, et d’au-delà : de Paris, de l’Hérault. "Pour sa quatrième édition, le tournoi passe manifestement un cap", se félicite Stéphane Hémery, cheville ouvrière de l’événement. Un cap dont ce sport a bien besoin pour accéder, enfin, à la notoriété qu’il mérite. Le futsal n’est pourtant pas né d’hier. Il a vu le jour dans les années trente en Amérique du sud, l’autre continent du ballon rond. D’où son nom, contraction des termes hispaniques fútbol et salón.

Fers de lance pexinois
Attention ! Les puristes seront gênés de toute confusion avec le "soccer 5" ou "football à 5", une création plus récente, dont les règles et l’esprit diffèrent : ballons en feutrine, possibilité de jouer avec les murs… Rien de tout cela avec le futsal ! Ce dernier est officiellement placé sous l’égide de la Fédération française de football, dans la branche "football diversifié". Il n’est certes pas indépendant de son grand frère à onze, mais il parvient tout de même, bon an mal an, à tirer son épingle du jeu. Nous n’en sommes pas encore au niveau du Portugal ou de l’Italie où il est très en vogue, mais depuis quelques années, ça commence à prendre dans les Deux-Sèvres. "De 9 équipes engagées en championnat il y a 5 ans, nous sommes passés à 26, réparties en 3 divisions. C’est l’un des 5 départements les mieux représentés", assure Stéphane Hémery, défenseur par ailleurs de l’équipe de l’ASL Smacl, évoluant en 2e division départementale. Aujourd’hui, la structure la plus ambitieuse est le FC pexinois. Précurseur de la discipline à Niort, "le club espère monter au niveau national la saison prochaine". Pour satisfaire leur appétit de conquête, les « Chats roux » ont enrôlé un ancien joueur professionnel des Chamois niortais : Julien Jean. Finaliste malheureux de la dernière édition du tournoi de l’ASL, le FC pexinois pourrait faire figure de favori en février, même si le niveau promet d’être plus relevé.

Pour être incollable sur le futsal
Le futsal se joue sur un terrain de handball. Les équipes sont composées de 5 joueurs, dont un gardien de but. En championnat, les matches durent deux fois 20 minutes de temps effectif ou 25 minutes de temps réel. Sept remplaçants sont disponibles, il n’y a pas de limite au nombre de changements. Chaque équipe dispose d’une minute de temps mort par mi-temps. Les contacts et les tacles sont interdits. Les remises en jeu sur les touches s’effectuent au pied. Les ballons sont en cuir et un peu plus petits que ceux du football.


Karl Duquesnoy