Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Ville de Niort
Place Martin Bastard 79000 Niort, France
tel:05 49 78 79 80, Courriel: mairie@mairie-niort.fr
Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Canicule : La cellule de gestion de crise est activée.

Dès mardi 25 juin, la Ville a déclenché son dispositif destiné à protéger et venir en aide aux personnes...

Au regard des prévisions météo qui annoncent l’arrivée d’une vague de forte chaleur sur le pays, la préfecture des Deux-Sèvres a déclenché le plan canicule lundi 24 juin, à 16h. Cette alerte devrait être levée vendredi 28 juin, à 19h. En conséquence, la Ville de Niort a, dès le lendemain matin (mardi 25 juin), mis en place un dispositif destiné à protéger et venir en aide aux personnes vulnérables.

Huit agents volontaires de la Ville sont mobilisés par roulement au sein de la cellule de gestion de crise. Pendant deux jours, de 9h à 17h, ils vont appeler les 1 140 personnes inscrites sur le registre canicule afin de savoir si elles vont bien, si elles sont entourées et peuvent recevoir des visites et leur prodiguer quelques conseils : boire régulièrement, se rafraîchir le visage et les avant-bras, maintenir la maison au frais en fermant les volets le jour, éviter de sortir aux heures les plus chaudes, manger en quantité suffisante, appeler le 15 en cas de malaise. En cas de non-réponse au téléphone, des agents de la Ville, du CCAS ou de l’association de la protection civile 79 se rendront au domicile des personnes et déclencheront, si besoin, la chaîne des secours. 26 visites ont ainsi été effectuées durant l’été 2018.

Un registre canicule pour rester en contact des plus vulnérables

L’inscription sur le registre canicule est volontaire. Des formulaires ont été envoyés aux personnes de 80 ans et plus, répertoriées, mais non inscrites. D’autres ont été déposés dans les lieux publics (Hôtel de Ville, CCAS, mairies et maisons de quartier, centres socioculturels), ainsi que dans les structures paramédicales. Un affichage dans les abris bus et des parutions dans le magazine municipal Vivre à Niort, le site internet et les réseaux sociaux de la ville complètent le dispositif. Le registre compte aujourd’hui 1 140 inscrits (190 de plus que l’an passé), sur un potentiel de 11 000 Niortais qui pourraient y figurer. Peuvent s’inscrire sur le registre, jusqu’au 31 août, les personnes résidant à leur domicile âgées de 65 ans et + ; de plus de 60 ans et reconnues inaptes au travail et les adultes handicapés. Il suffit de renvoyer le formulaire dûment rempli ou de s’inscrire en ligne sur le site de la Ville : vivre-a-niort.com. L’inscription est valable 5 ans. Pour joindre la cellule de gestion de crise, composez le 08 00 88 13 29.

Les îlots de fraîcheurs répertoriés

Depuis le 31 mai 2019, la Ville a mis en ligne sur son site vivre-a-niort.com une cartographie sur laquelle sont répertoriés les lieux réputés tempérés qui, par leur configuration, leur situation, leur nature, offrent des refuges où se rafraîchir en période de canicule. Cette cartographie recense 26 bâtiments à l’intérieur desquels il fait frais (lieux de culte, EHPAD, musées, l’Hôtel de Ville…), 50 espaces engazonnés (parcs, bords de Sèvre, place de la Brèche…), 33 bornes fontaines où l’on peut se désaltérer d’eau potable, 8 fontaines, ainsi que les jeux d’eau de la Brèche qui fonctionnent chaque jour, de 8h à 20h, jusqu’à fin septembre. La cartographie des îlots de fraîcheur est également disponible sur l’appli mobile de la Ville en cliquant sur l’onglet Famille. Niort est la 3e ville de France à offrir ce service à ses habitants et ses visiteurs, après Lyon et Paris.

Vigilance dans les écoles

Les activités scolaires relèvent de la responsabilité et de la compétence de la Direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) qui prendra les mesures appropriées. Ainsi, certaines sorties scolaires ont été annulées ou reportées et la durée des récréations a été réduite. La Ville est responsable et compétente sur le temps périscolaire, ainsi que pour ses agents de restauration et d’encadrement. Il a été vérifié que chaque école disposait bien d’un lieu tempéré et de suffisamment d’eau fraîche. Les agents ont, quant à eux, été informés de la nécessité de s’hydrater régulièrement, de se reposer et de porter une attention accrue aux enfants durant le temps périscolaire.