Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Rencontres photo : Coralie Salaün, autour de la résidence

Coralie Salaün est une jeune photographe rennaise pas tout à fait inconnue des Niortais. Venue pour la première fois à Niort lors des Rencontres de la jeune photographie en 2009, accompagnée par Arno Rafaël Minkkinen où elle a créé la série La fête des songes, elle a ensuite animé plusieurs stages photos pour enfants mis en place par le centre social Centre-ville, puis en hiver 2016, à la maison d’arrêt de Niort, elle a piloté un atelier interactif avec les détenus d’où est née la série Si tu louches quand y’a du vent présentée pour la première fois ici, à Niort. Ses séries photographiques donnent lieu à des créations de costumes et de décors originaux, à une réflexion importante autour de la mise en scène et de la lumière, à partir de dessins préparatoires. En parallèle elle mène une réflexion et des recherches de fond sur des sujets tels que la violence éducative, la différence, l’intimité, la frontière entre rêve et réalité, sujets pour lesquels elle prend contact avec des thérapeutes, écrivains, médecins, artistes et de nombreuses personnalités.Une exposition simultanée au Belvédère du Moulin du Roc et à la Maison d'arrêt de Niort.

La série Les enfants fichus La série Les enfants fichus témoigne de son engagement pour cette cause, en forme de berceuse cauchemardesque. Elle a participé à la création d’une Charte de la bientraitance à l’égard des enfants pour la ville de Rennes qui fut présentée à l’ONU et à de nombreuses associations engagées dans la bienveillance. Coralie a également écrit et mis en scène une pièce de théâtre, Comme une vache au printemps, avec l’envie « d’une mise en scène qui prendrait davantage vie. 

  • Visite commentée par l'artiste le samedi 8 avril à 15h