Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Musique : Nitro Longue Soirée

Pour la rentrée culturelle étudiante, le Nitro Festival se transforme en « Nitro LS » (Nitro Longue Soirée) le 26 septembre.

Cette soirée, en partenariat avec la Ville de Niort, sera gratuite et 4 DJ évolueront entre le Pavillon Grappelli et le Camji de 22h à 3h du matin. Une soirée qui démarrera sous les meilleurs auspices, dès 19h, avec le mix à quatre mains de  Ïtrema x Marion H.

Programmation : 

  • De 19h à 22h "We want you" au Camji
    Ïtrema et Marion H. mixeront à quatre mains pour le premier afterwork de la saison du Camji. Ces deux fans de musiques électroniques offriront un set éphémère, moment parfait pour se mettre dans l’ambiance du NITRO LS à suivre !
  • 21h à 3h : Nitro
    Soirée Electro / 2 Dance floor (Camji et Pavillo Grappelli)
    Pour la rentrée universitaire, le Nitro Festival se transforme en NITRO LS… Nitro Longue Soirée. Deux salles, le Camji et Grappelli où profi ter des concerts V’jing et D’jing ; entre les deux lieux, l’esplanade du Camji aménagée pour les pauses food-trucks et buvette.
    • De 21 à 22h : Live UVB79 (Pavillon Grappelli)
    • De 21 à minuit : Dj set UVB79 + Collectif YMCA (Pavillon Grappelli)
      UVB76 est un duo russo-breton formé en 2014.
      UVB76 conjugue arts numériques et musiques électroniques plurielles ; de l’IDM au noise, de la techno à la musique expérimentale, le duo s’est forgé une réputation pour ses lives audiovisuels incisifs où sons et images ne font qu’un.
      Habillage vidéo : Collectif YMCA d’Angoulême
    • De 22h à 3h : DJ Sets (Camji)
      Bien au chaud sous la voûte du Camji, venez en prendre plein les mirettes et les oreilles. Du live, de la house, de la techno. Ce sera progressif, intempestif et festif !
      • 2h00 – 23h15 : ATOEM
        ATOEM est un duo de machinistes dont les explorations sonores vous plongent dans un océan de symphonies analogies et spatiales. L'enfant ATOEM naît dans le cosmos rennais. Il est le fruit d'une union charnelle entre Brian Eno et les Floyds, sous l'aura d'une techno perçante. Par ailleurs, ATOEM se réfère à la création du temps et de la matière. Leur amour pour la synthèse a débuté voilà bien des années. Mais c'est sur scène que l'on remarque qu'ils se souviennent avant tout être des musiciens instrumentaux. C'est un live atypique qu'ils nous proposent, les machines vivent, les guitares hypnotisent et la scène vibre au rythme des percussions.
      • 23h45 – 01h15 : MADBEN
        Dans un climat de hautes pressions pour le grand dancefloor mondial, la nouvelle génération de producteurs techno qui alimente cette vitalité porte un devoir en elle : remercier les pionniers en déconstruisant leur oeuvre. À ce petit jeu, Madben est l’un des meilleurs. Gardien éclairé de l’esprit rave, cadre de la maison de goût Astropolis, on l’a déjà vu jouer aux quatre coins de l’Europe ainsi que dans de grands festivals comme Marsatac, Piknic Elektronik, Panoramas ou les Trans Musicales, sans compter ses nombreuses incursions dans les meilleurs labels du vieux continent et ses nombreux remixes. Restait à produire et réussir un premier album d’une musique retorse à se faire dompter sur long-format. Fréquence(s) est-il un album techno ? C’est avant tout un album de musique qui ne s’interdit rien. Une splendide voie de salut pour cette musique qui mérite de rester jeune le plus longtemps possible, et dont Madben est l’un des plus pertinents architectes.
      • 01h30 – 03h00 : AZF
         Si la techno industrielle française ne devait retenir qu’un seul nom pour 2019, il serait sûrement composé de ces trois lettres : AZF. Il est presque difficile d’imaginer l’engouement que 2018 a suscité pour AZF tant son influence s’est développée en France et bien au-delà. Vénérée par une communauté de fans très dense, qui voit en elle le futur grand emblème de la techno made in France, elle enchaîne les collaborations prestigieuses, les sets de qualité et les gigs en France et en Europe dans des festivals et clubs tels que Nuits Sonores, The Peacock Festival, Positive Education, Montreux Jazz Festival, Dour, ADE...
         L’artiste Shape 2019 attaque l’année en frontale avec Berghain, CTM Festival, et l’annonce de ses deux résidences françaises au Sucre et à La Machine du Moulin Rouge...
         Grande prêtresse des événements « Qui Embrouille Qui », résidente sur Rinse France, dj hors pair : on comprend facilement comment le talent d’AZF l’a menée là où elle est aujourd’hui. Tout cela en conservant une aura underground qui lui permet de continuer de s’exprimer avec le plus de liberté possible.

Plus d'infos ici :  Camji