Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

19e Rencontres de la jeune photographie internationale

Exposition des oeuvres réalisées par les huit photographes lors de la résidence niortaise.

Du 13 avril au 31 mai,  Nadège Abadie (France), Gaël Bonnefon (France), Aï Estelle Barreyre (France), Rasel Chowdhuri (Bengladesh), Mireia Ferron Esquena (Barcelone), Mickael Soyez (France), Ayaka Yamamoto (Japon) Vasantha Yagananthan (France) exposent les oeuvres réalisées à Niort.

 

  • Nadège Abadie vit à Paris. Diplômée de l’École nationale supérieure Louis-Lumière, major de la promotion 2012, elle travaille essentiellement sur l’humain et accorde une importance toute particulière à la parole des personnes qu’elle photographie. Elle interroge l’habituel, le quotidien, l’ordinaire, ce à quoi nous ne prêtons plus attention.
  • Aï Estelle Barreyre est née à Tokyo, au Japon. Essentiellement tourné vers l'humain, son travail photographique s'inscrit dans le large champ de la photographie documentaire et interroge la notion de représentation.
  • Gaël Bonnefon est diplômé en 2008 des Beaux arts de Toulouse. Il présente "About decline", des images qui décrivent un monde crépusculaire où les ciels sont laiteux et les couleurs saturées.
  • Rasel Chowdhuri vit à Dhaka au Bangladesh. Son travail, dans un style documentaire, traite de la pollution. Les couleurs pastel ne sont pas dues au traitement photoshop mais aux particules de pollution dans l’atmosphère. Une douceur et une subtilité du regard bien aigres au vu du sujet traité. 
  • Mireia Ferron Esquena est diplômée en art de l’université de Barcelone, spécialité photographie. Elle vit à Barcelone. Elle présente "Lucernarium", une promenade au cœur de sa vie quotidienne.
  • Mickaël Soyez est diplômé du DNSEP des Beaux arts de Toulouse. Il vit actuellement à Bruxelles. Il présente "Noli me tangere", un travail photographique réalisé sur plus d’un an de vie, qui s’ancre dans une pratique quotidienne
  • Ayaka Yamamoto vit  à Kobe au Japon. Elle est diplômée « B.A Fine Art » de l’Université Seika de Kyoto. Elle réalise des portraits de femmes, le plus souvent en pied, lors de ses déplacements à l’étranger. Elle dialogue avec elles et les met en scène en utilisant et créant des lumières spécifiques ou des installations scéniques légères à base de textile.
  • Vasantha Yogananthan vit et travaille à Paris. Il a suivi des études d’histoire et de journalisme puis de direction artistique de projets culturels. De 2009 à 2012, il réalise un travail documentaire sur la dernière plage sauvage de France, Piémanson. Entre portrait d’un lieu et portrait de ses habitants, son travail se situe volontairement hors de la tradition du reportage.
  • Voir aussi : Rencontres de la jeune photographie internationale