Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Des habitants et leur(s) territoire(s)

Elle était en résidence au Cnar du 10 au 16 septembre dernier. Alexandra Pouzet y a poursuivi son travail d’enquête artistique et photographique sur le rapport affectif que les individus entretiennent avec leur(s) territoire(s). Il en résulte une exposition visible à la Villa Pérochon, du 2 octobre au 5 décembre.

Baptisée La carte du tendre, ce travail fait écho à celui imaginé par un cercle littéraire de femmes au XVIIe siècle, qui tendait à dresser une géographie des sentiments humains. À Niort, La Rochelle, Poitiers, Angoulême et Tours, Alexandra Pouzet a rencontré des habitants, les a questionnés sur leurs liens avec leur territoire d’origine, d’adoption, de projection… S’imprégnant de l’humeur et de la géographie des villes, elle a ensuite réalisé des portraits de ces personnes en des lieux qu’elle jugeait opportuns ou décalés. Une galerie enrichie de plans, d’extraits de témoignages, de données géographiques…