Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Inondations Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Risque Inondation : un dispositif amélioré pour plus de sécurité

Le risque Inondation est une réalité que Niort a approchée récemment, 4 crues successives dont 2 de niveau orange s’étant produites entre décembre 2019 et février 2021. Chaque fois la Ville a su réagir rapidement grâce à son Plan communal de sauvegarde qui lui permet d’anticiper les évènements et de déclencher une cellule de crise. Toutefois, suite aux derniers épisodes de montée de crues, elle s’est dotée de nouveaux outils pour monter en efficacité.

S’appuyant sur les nouvelles données cartographiques transmises par la Direction départementale des territoires, la Ville a défini 9 scénarios en fonction de différents niveaux de crue. Pour chacun, elle peut désormais déterminer les rues, places, parkings impactés, évitant ainsi leur fermeture à titre préventif. En outre, pour une meilleure information du public, 23 panneaux de préventions seront posés le long des berges, quais et chemin, 24h à 48h avant la montée de l’eau. Une réserve de parpaings a  aussi été constituée pour rehausser le mobilier des maisons risquant d’être inondées. Enfin, le parking Bessac et l’aire de camping-cars, particulièrement sensibles au risque Inondation, seront fermés par des barrières en acier type « Ecole », moins maniables que les barrières type Vauban que les automobilistes imprudents repoussent trop facilement.

La Ville de Niort est labellisée 4 étoiles Résilience France Collectivité (ex-Pavillon orange) pour la 5e année consécutive. « Nous avons à cœur d’être préparés à la gestion des risques et crises qui pourraient survenir, et de toujours nous améliorer, conclut Michel Pailley, conseiller municipal adjoint aux risques majeurs. Cette organisation nous a permis d’être opérationnels rapidement pour faire face à la crise du COVID, en mars 2020. Pour plus d’efficacité encore, la Ville a aussi équipé un PC de repli au siège de Niort Agglo en cas de défaillance du PC de crise situé à l’Hôtel de Ville. »