Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Portrait : Baptiste Trény, créateur de forêts

C’est l’histoire d’un déclic, d’une révélation, appelez cela comme vous vous voulez. Baptiste Treny a quitté son espace de confort professionnel pour se lancer à cœur perdu dans un concept novateur et écologique. Rencontre avec un passionné, mais lucide, autour des forêts, bien sûr, mais aussi de Tom Sawyer, de l’entrepreneuriat et d’un futur plus vert.

Niortais de cœur et d’adoption, Baptiste a 38 ans et est père de 2 enfants. Charentais d’origine, il arrive à Niort dans le cadre de ses études en 2005, mais décide d’en finir avec le théorique. Il devient agent immobilier pendant de nombreuses années, puis intègre la MAIF qui va le faire grandir, selon ses propres dires. Une jeune pousse qui ne demande qu’à croître en quelque sorte. Après des années de management et de formations, il devient responsable de deux services. Une belle carrière professionnelle à moins de 40 ans me direz-vous. Mais le jeune homme se questionne, doute de sa réelle place en ce monde et s’interroge sur son utilité.
Est-ce le fait d’une jeunesse  « à la Tom Sawyer » dans un village de 300 âmes où, enfant, l’on part à la pêche seul et où l’on vit en réelle harmonie avec la nature ? Ou bien est-ce le fait de ne pas pouvoir répondre clairement à sa fille quel métier on fait ? Toujours est-il qu’il décide de devenir   entrepreneur militant, ce qui est beaucoup plus facile à expliquer à ses enfants. Il quitte son emploi pour se consacrer à cette forêt qu’il aime arpenter, mais qui agonise peu à peu. À l’heure où 75 % des insectes ont disparu, il faut protéger le vivant. Mais le rêve se prépare, se construit et se grave en statut d’entreprise comme plus jeune, on pouvait graver un cœur sur l’écorce d’un arbre. 


En février 2021, l’entreprise « Créateur de forêt » existe juridiquement et il se lance dans la recherche de sponsoring avec succès puisque 37 entreprises situées sur l’arc atlantique décident de le soutenir dans son concept. Niort Agglo l’a soutenu aussi via Niort Tech et son programme d’hébergement, d’aide et de conseil aux jeunes entreprises. 
Le concept est simple, mais novateur. Il consiste à trouver des terrains communaux et d’y créer des zones de biodiversité en y plantant des essences d’arbres (plants de 80 cm) et en les entretenant pendant six ans. Pour ce faire, il fait appel à des spécialistes comme des naturalistes, des écologues, etc. Ces terrains sont bloqués juridiquement pendant un siècle sans intervention humaine autre que celle d’une gestion de sécurité (arbres dangereux, fauchage d’endroits propices aux incendies). Mais attention, ces forêts ne sont pas des zones interdites, plutôt des invitations à un retour à la vraie nature. Son premier projet abouti sort de terre à Plaine-d’Argenson, où il crée sa première forêt sur un terrain de 2 ha où s’entremêlent 33 essences autochtones. D’autres études vont voir le jour, notamment avec le Niort Rugby Club et nous veillerons celui-ci comme on veille des semis.

  • + d’infos sur www.createurdeforet.fr