Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Le mur du chemin des Amourettes en cours de restauration

Du 12 au 16 juillet, tous les matins, 8 jeunes des Centres socioculturels de Part et d’Autre, et du Parc, ont entrepris la restauration d’un muret en pierres sèches à Sainte-Pezenne. Celui-ci longe le chemin des Amourettes et descend jusqu’à la Sèvre. « Pour la Ville, il s’agit de permettre aux habitants de se réapproprier cet espace vert. Cela s’inscrit aussi dans un projet plus vaste de revalorisation des bords de Sèvre, » explique Philippe Terrassin, adjoint en charge des quartiers, de la vie participative et des coopérations citoyennes.

Malgré le très mauvais temps du début de semaine, les participants au chantier jeunesse ont démoli entièrement une partie du muret, trié les pierres et reconstruit 6 mètres linéaires de fondation. « Sur ce type de chantier, c’est le travail le plus physique et le plus ingrat, précise Vindent Boutteaud, murailler professionnel et formateur encadrant le groupe.Et ils se sont montrés motivés, plein d’entrain et positifs. »

La restauration du muret a commencé en 2019, en partenariat avec le lycée horticole Gaston-Chaissac, dans le cadre d’un chantier école. Un autre chantier sera organisé à l’automne.