Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Techniques de jardinage

Techniques de jardinage

Enrichir la faune et la flore

Les services municipaux laissent  pousser l'herbe de façon maîtrisée et interviennent différemment en fonction de la nature de l'espace. Une herbe plus haute représente un habitat pour les insectes, qui élisent à nouveau domicile dans un milieu urbain. Les fleurs et les herbes sauvages sur les pelouses attirent les insectes pollinisateurs qui peuvent butiner les pollens et participer au processus de reproduction végétale.

Réduire la pollution

Les services municipaux tendent à réduire l'utilisation des pesticides, des désherbants et des engrais pour moins polluer.

  • Plutôt que traiter contre les parasites dans les serres municipales avec des pesticides, des prédateurs (coccinelles, chrysopes, nématodes, ...) sont lâchés sur les cultures infestées.
  • Des pièges à papillons parasites sont installés sur les arbres pour lutter contre la prolifération de chenilles processionnaires du pin.
  • Un désherbage thermique est privilégié aux désherbants. Il consiste à faire éclater les cellules végétales des plantes. 

Préserver les ressources en eau

Les services municipaux préservent et améliorent la qualité des ressources en eau.

  • Les arrosages ne sont plus systématiques mais raisonnés.
  • Les eaux de pluie sont récupérées aux serres municipales pour la production florale.
  • Le jardinage traditionnel, par le binage et le sarclage, remplace l'usage des désherbants polluant les nappes phréatiques et les cours d'eau.
  • Les plantes ornant les massifs sont choisies pour leur faible besoin en eau.

Valoriser les déchets verts

Les services municipaux valorisent les déchets verts. Après compostage, ils les utilisent comme humus pour nourrir les plantes mais s'en servent également pour pailler le pied des plantations. Cette technique permet de conserver le milieu humide, de moins arroser et de ralentir la levée des mauvaises herbes.