Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

La Coulée verte


De la cale du port à Magné, découvrez les paysages remarquables de la Coulée verte. Aller-retour en quatre heures à pied ou une heure et demie à vélo.

Deux options s'offrent à vous : suivre le quai Maurice-Métayer (rive droite) ou passer par le quartier de Belle-Ile. Si vous choisissez ce second itinéraire, vous longerez la "Vieille Sèvre" jusqu'à Comporté, puis la rive gauche du fleuve jusqu'au marais de Galuchet. Il vous faudra alors franchir la Sèvre à hauteur du boulevard Willy-Brandt, pour rattraper le parcours rive droite.

A noter que la véloroute La Vélo Francette épouse, entre la cale du port et Magné, le tracé (rive droite) de la Coulée verte.

  • Belle-Ile

    Au XIXe siècle, les jardins permettaient aux ouvriers d’améliorer le quotidien, notamment grâce à des cultures à fort potentiel énergétique et avec une longue durée de conservation (mojettes, pommes de terre...) Cet usage a perduré, et les jardins partagés du quai de Belle-Ile donnent toujours aux amateurs la possibilité de produire, de se rencontrer. Ils offrent un paysage pittoresque en cœur de la ville.

  • Comporté

    La maison éclusière de Comporté hébergeait l’agent chargé de manoeuvrer l’écluse (passage des bateaux) et le barrage (gestion des niveaux d’eau).

    Désormais, les manoeuvres sont désormais automatisées : le barrage est télégéré et des boîtiers sont remis aux navigants pour le franchissement des écluses.

  • Les Chizelles

    Les coteaux des Chizelles témoignent du point de rencontre entre deux paysages: les plateaux du Poitou et le Marais poitevin.

  • Marais de Galuchet

    Les marais boisés de Galuchet abritent plus de 40 couples de hérons cendrés et de nombreuses autres espèces, témoignant d’une faune et d’une fore riches et exceptionnelles.

  • Prairies humides de Chey

    La Sèvre niortaise, par ses variations de niveau, envahissait les terres basses que les hommes ont voulu exploiter. Les maraîchins ont créé des fossés, planté des frênes taillés en têtard en pourtour des parcelles et ont installé des prairies pour
    l’élevage.

    Ces espaces, toujours inondables, appartiennent au marais mouillé, paysage emblématique du Marais poitevin. A ce titre, cette partie ouest de la ville bénécie d’une reconnaissance nationale et d’une protection forte de l’Etat en tant que site classé, comme la Baie du Mont Saint-Michel, la Pointe du Raz, le Cirque de Gavarnie, le Mont Blanc...

  • La Roussille

    Lieu très prisé des Niortais, la Roussille est un petit joyau de verdure qui invite à la flânerie entre auberge, écluses, champs d'angélique et ancien moulin de tannage des peaux, témoin de l’époque des chamoiseries.

    Poursuivez votre route en direction de l'écluse de la Tiffardière, jusqu'aux passerelles de la Giole.

  • La Giole

    Restaurées par la Ville de Niort, les passerelles de la Giole assurent la continuité de la Coulée verte dans le respect des constructions métalliques du XIXe siècle (Tour Eiffel, Halles de Niort).

  • Magné

    Poursuivez la découverte du Marais poitevin, tout au long du lit de la Sèvre et des canaux, jusqu’à la Baie de l’Aiguillon.