Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Signalétique

Une signalétique didactique

Le Chemin communal du IIIe millénaire traverse des paysages variés de plaine, de bocage, de marais ainsi que la vallée de la Sèvre et du Lambon.


Il offre aussi des points de vue intéressants sur la ville et son patrimoine.
C'est pour mettre en valeur ce patrimoine naturel et historique que la Municipalité a souhaité mettre en place une signalétique qui dépasse sa vocation directionnelle première.

Les premiers éléments posés sur les secteurs de Romagné et du Fief Joly répondent au souci de la Municipalité de faire de cette boucle plus qu'un simple itinéraire de promenade. La nouvelle signalétique oriente et donne des repères aux visiteurs, mais aussi fait connaître le Chemin, ses richesses végétales et animales, l'histoire des lieux traversés, la mise en lumière des sites et des vues remarquables et sans oublier une sensibilisation à l'éco-citoyenneté.

Une signalétique sous le signe de l'arbre

La feuille et l'arbre sont les symboles naturels du Chemin communal du IIIe millénaire en référence aux 1400 arbres plantés depuis 1998 sur le parcours.
Le mobilier affiche une forme de feuille effilée dont les dimensions varient suivant les niveaux d'information affichés.

Trois types de supports sont installés :

  • des totems d'accueil (4 mètres de hauteur) appelés "portes" situés au niveau des axes routiers. Ils font office de signalétique d'appel.
  • des panneaux d'entrée sur le chemin qui donnent des informations pratiques : distance d'un parcours à l'autre, temps nécessaire à pied, à vélo, descriptif du paysage, histoire du site.
  • des pupitres d'animations didactiques affichant des légendes locales ou encore des évènements qui ont marqué l'évolution du site.

Au delà de l'approche botanique, la nouvelle signalétique permettra tout au long du Chemin une lecture du paysage mettant en valeur :

  • le patrimoine : ex. les anciens villages et leur histoire (Souché, Saint-Liguaire, Sainte-Pezenne, l'habitat rural, les églises, les lavoirs, les murets, etc.)
  • la nature : ex. les paysages de bocage, de marais, de plaine, la vallée du Lambon et de la Sèvre.
  • la valorisation des équipements : ex. aérodrome de Niort-Souché, Chantemerle, la fontaine du Vivier, etc.
  • l'histoire et le développement de Niort : sites archéologiques, l'activité portuaire ancienne, le chemin de fer, le patrimoine industriel (usine Marot, zone de Romagné, etc.)
  • les activités humaines qui ont marqué le paysage les chemins et les ponts, les moulins, le port, les canaux, la chamoiserie, l'agriculture et l'élevage, la pêche.
  • les contes et légendes locales : la légende du cheval Mallet (au centre équestre), la légende de la lavandière (lavoir de Surimeau), oiseaux remarquables et légendes d'oiseaux (château de Chantemerle), le Bigorne (vers Echiré).