En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+

Pédibus

Le Pédibus est un ramassage scolaire à pied organisé par les parents d'élèves d'une même école en lien avec les enseignants.
Le principe est simple : chaque matin, des parents, à tour de rôle, accompagnent un groupe d'enfants vers leur école selon un itinéraire rapide et sécurisé qui comporte plusieurs arrêts. 

Soucieuse de mettre en place ou d'accompagner des initiatives qui contribuent à la protection de l'environnement, la Ville de Niort facilite l'ouverture de lignes Pédibus et met notamment à la disposition des parents les outils utiles au montage d'un projet.

Les parents d'élèves intéressés par ce service sont invités à contacter chaque année les représentants de parents d'élèves pour savoir si une ligne Pédibus est ouverte dans leur école.

 

  • Questions d'assurances

    Le porteur du projet Pédibus, c'est-à-dire l'école ou l'association des parents d'élèves, est obligatoirement assuré pour les activités qu'il organise.

    Nous conseillons vivement à chaque porteur de projet de se rapprocher de sa compagnie d'assurance pour vérifier que les accidents survenant sur le trajet du Pédibus soient bien pris en compte dans le contrat.

  • Comment ouvrir une ligne pédibus ?

    La Ville de Niort intervient en conseil et en soutien logistique dans la mise en place des lignes Pédibus. 
    Elle met à disposition des supports de communication pour aider les parents à promouvoir leur projets, évalue la sécurité des itinéraires envisagés, assure la pose de la signalétique et étudie les aménagements de voirie à réaliser.

    Pas à pas : le montage d'un projet Pédibus

    • 1) constituer un groupe de travail rassemblant parents, associations de parents et enseignants. Ensemble, ils lanceront le projet Pédibus pour leur école, puis l'animeront tout au long de l'année scolaire (sensibilisation des parents, identification des itinéraires, constitution des équipes de conducteurs et organisation des plannings).

    • 2) sensibiliser tous les parents en organisant une réunion d'information pour présenter la démarche. Cette sensibilisation permettra de renforcer l'équipe projet, de commencer à recruter des futurs conducteurs de lignes, de rassurer les parents et définir les rôles de chacun.

    • 3) réaliser un diagnostic pour recenser les enfants susceptibles d'emprunter le Pédibus, recruter les parents accompagnateurs et proposer des trajets. Pour cela, il faut lancer une enquête en diffusant un questionnaire.

    • 4) déterminer les lignes Pédibus, leurs points d'arrêt et horaires, en fonction des réponses au questionnaire.
      Les propositions d'itinéraires sont étudiées par les services de la Ville qui vérifient la sécurité du parcours, étudient les aménagements de voirie à réaliser et posent la signalétique Pédibus à chaque arrêt.

    • 5) mobiliser et former les accompagnateurs. Une formation peut être proposée par Prévention MAIF pour les écoles publiques et la direction des services départementaux de l'éducation nationale sur le thème de la sécurité. Le groupe de travail doit établir un planning des accompagnateurs par ligne avec leurs coordonnées téléphoniques.
      Une ligne peut fonctionner avec au moins 8 accompagnateurs (2 parents mobilisés chaque matin).

    • 6) se lancer, c'est au préalable recueillir l'adhésion des familles intéressées et l'engagement de tous les acteurs. Il faudra faire remplir aux familles un bulletin d'adhésion au projet et signer une charte (famille, enfant et accompagnateur).

    • 7) tester le dispositif pendant une semaine pour évaluer les premières impressions des enfants, des parents et des accompagnateurs et ajuster le cas échéant le projet.

    • 8) finaliser et pérenniser le projet en transformant la période d'essai  en mode de fonctionnement quotidien. Il faudra solliciter les services de la ville pour la pose de panneaux aux arrêts et bien sûr communiquer le plus possible sur le Pédibus tout au long de l'année, en diverses occasions comme les conseils et fêtes d'écoles.

      Documents utiles pour créer une ligne pédibus

      Ces documents ont été réalisés collectivement par des enseignants, des parents et la Ville de Niort.

    • Questionnaire pour l'expérimentation
    • Questionnaire simplifié de renouvellement
    • Bulletin d'adhésion des familles
    • Charte des parents
    • Charte des accompagnateurs
    • Charte des enfants
    • Plan des parcours : faites votre demande à la direction de l'Education
  • Six bonnes raisons d'adopter le pédibus

    Une meilleure conscience de l'environnement de la rue
    Aller tous les jours à l'école à pied permet aux enfants d'apprendre à être de "bons" piétons en mettant en pratique les règles de sécurité.

    Une solidarité au sein du quartier
    Les parents font connaissance et confient leurs enfants à d'autres parents du quartier le temps du trajet jusqu'à l'école. Les enfants tissent des liens privilégiés avec les enfants de leur ligne Pédibus et ont une meilleure connaissance de leur quartier.

    Un relais entre parents
    Si huit parents s'organisent pour accompagner les enfants chacun une fois par semaine, alors les parents peuvent commencer plus tôt leur journée de travail trois matins par semaine.

    Les bienfaits de la marche
    La marche à pied est un excellent exercice pour les petits et les grands. En France, l'obésité concerne 12,6% de la population et le nombre d'enfants de 10 ans souffrant de ce problème a doublé depuis 1980.

    Moins de pollution à proximité des groupes scolaires, moins de bruit
    En moyenne le trajet domicile-école représente 750 mètres. Les voitures utilisées pour ces petits trajets parcourent chaque jour près de 500 000 km en Poitou-Charentes ce qui représente plus de 35 000 tonnes de CO² par an. En adoptant le Pédibus, les enfants deviennent les acteurs de l'environnement et les adeptes de demain des modes doux de déplacements.

    Moins de trafic aux abords des écoles, moins de stationnement anarchique. En France, de nombreux enfants du cycle primaire sont quotidiennement conduits à l'école en voiture. Le recours à l'automobile pour ces déplacements quotidiens peut atteindre 80% selon les villes et les types d'établissements scolaires.