Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Ville de Niort
Place Martin Bastard 79000 Niort, France
tel:05 49 78 79 80, Courriel: mairie@mairie-niort.fr
Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Libération de Niort : Robert Miot

Robert Miot avait 14 ans lors de la Libération de Niort. Les images sont toujours intactes.

Robert Miot avait 14 ans lors de la Libération de Niort. Les images sont restées gravées dans une mémoire demeurée encore intacte aujourd’hui.

C’est dans le Parisiana Bar que tenait son père que l’amorce d’une future libération de la ville parvint à ses oreilles. Le 7 juin 1944, plus exactement, le jeune Robert,  à côté du comptoir en zinc, écoute les clients qui ne parlent que du débarquement allié en Normandie et comprend que la fin du nazisme est proche : « Certains susurraient la Marseillaise, tout le monde avait le sourire ». Fin août, les choses se précisent car les alliés approchent : « Du jour au lendemain, les Allemands ont commencé à être moins présents. On ne les sentait pas forcément paniqués mais plutôt pressés de partir. Certains partaient en camions, d’autres en vélos…. ». Le 6 septembre 1944, Robert se dirige, comme une grande partie de la population, vers la Brèche. « Il y avait énormément de monde, des sourires, des applaudissements, des officiels, des militaires. Le défilé est parti du  haut de la Brèche pour rejoindre le monument aux morts au Donjon. Le soir, des bals se sont improvisés rue Victor-Hugo et aux Halles. Pendant la guerre, un couvre-feu était imposé dès 22h. Imaginez l’enthousiasme des gens. Tout le monde sortait pour discuter et refaire le monde sur les trottoirs et gare à celui ou celle qui se serait plaint de ce nouveau bruit nocturne. Pour nous, la Libération était physique et morale ». S’il était content de ne plus voir d’Allemands dans les rues, Robert Miot n’a jamais conservé de rancœur contre l’occupant.