Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

A quoi bon encore des poètes ? - Tarkos Opéra

Toujours attaché à l'oralité et la musicalité de la langue, Stéphane Keruel ne pouvait que s'atteler à celle de Christophe Tarkos, formidable performer disparu en 2004 qui participa au renouvellement de la poésie française. Sa poésie, fruit d'une travail de rumination minimaliste, s'attaque à la matérialité de la langue, prenant la forme d'une 'mastication verbale" radicalement brute et libre.

Dans une adresse directe au public, un acteur chanteur et un musicien poly-instrumentiste font état de multiples tentatives scéniques et opératiques sur les textes de Tarkos, rejoignant quelque chose de l'humour masqué du poète. Le spectacle plonge dans son œuvre comme répondant à son désir lorsque, malade, à la fin de sa vie, et ne pouvant plus lire que la première phrase de ses testes, il demandait qu'on fasse entendre la suite...