Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Ville de Niort
Place Martin Bastard 79000 Niort, France
tel:05 49 78 79 80, Courriel: mairie@mairie-niort.fr
Culture

Rencontre avec Doriane Charron Chomiac de Sas

A la demande de la Ville, l’ensemble vocal Oriana, dirigé par Doriane Charron, interviendra dimanche 11...

À l’occasion du centenaire de la fin de la Guerre 14-18, la cérémonie du 11 novembre se teintera cette année d’émotion. Afin de souligner la solennité de ce moment dédié au souvenir des héros tombés pour la France, l’ensemble vocal Oriana, dirigé par Doriane Charron, a été sollicité par la Ville.

  •   Que chantera l’ensemble vocal Oriana le 11 novembre prochain ?

Doriane Charron : Lors de la cérémonie du 11 novembre, l’ensemble interprétera La Marseillaise, avec un chœur d’enfants que je crée tout spécialement pour chanter « le couplet des enfants » de notre hymne national. Le Chant du départ sera, quant à lui, exclusivement interprété par un groupe d’une quinzaine d’hommes.

  •  Qu’est-ce qu’Oriana ?

DC : c’est un ensemble vocal d’une vingtaine de personnes. Je l’ai créé en 2015 avec des chanteurs amateurs de bon niveau : ils venaient d’horizons divers, mais tous avaient une pratique de chorale ou une formation musicale. Son répertoire est varié : partitions sacrées et profanes, œuvres classiques, baroques, romantiques et contemporaines…

  •  Vous dirigez aussi d’autres chœurs.

 DC : après avoir dirigé des chœurs et des maîtrises en France et à l’étranger – notamment en Mongolie intérieure et en Russie – je partage actuellement mon temps entre Niort, où je me suis installée il y a maintenant 20 ans, Paris et Londres. À Niort, je dirige aussi la chorale paroissiale Saint-Pierre Saint-Paul et j’ai créé un chœur œcuménique. À Paris, j’ai pris la tête du chœur d’entreprise BNP Paribas qui compte maintenant 180 personnes. La plupart n’avait jamais chanté. Et récemment j’ai été sollicitée pour coacher le chœur de la Basilique Sainte-Clotilde, qui anime chaque année la messe de rentrée des parlementaires. À Londres, j’interviens deux fois par trimestre en Master class auprès des Fauristes depuis 6 ans. Il s’agit d’une chorale constituée principalement de Français expatriés, en quelque sorte le chœur officiel de l’Ambassade de France : on le sollicite pour accompagner des évènements.

  •  Avez-vous un projet de concert sur Niort dans les mois qui viennent ?

 DC : absolument. Le 16 décembre à l’Église Notre-Dame, avec le chœur Oriana. Ce sera une soirée en deux parties. Un concert en première partie, mais nous distribuerons des feuillets de chants traditionnels de Noël au public et pendant la seconde partie, tout le monde pourra chanter. J’envisage ce concert comme une grande fête ! J’aime faire travailler des chœurs amateurs et je suis persuadée que le chant est à la portée de tous, chacun par sa voix peut exprimer le meilleur de soi-même, au sein d’un collectif.