Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+

Jardins de trottoirs

Embellissez votre rue !

La Ville propose aux habitants de semer des vivaces fleuries le long du trottoir qui borde leur maison pour embellir leur rue et contenir la prolifération des herbes spontanées. Elle lance l'opération "J'adopte mon trottoir pour le fleurir" et accompagne les volontaires en leur fournissant des sachets de graines préparés par le Parc naturel régional du Marais poitevin, et des conseils.

Depuis que la Ville n'utilise plus de désherbants chimiques*, l'espace public est par certains endroits occupé par la nature de manière anarchique. Elle invite les Niortais à occuper ces espaces libres en faisant pousser des vivaces fleuries qui ont l'avantage de réapparaître au printemps ou à l'automne en fonction des espèces choisies.

Pas besoin d'avoir la main verte, il suffit de suivre à la lettre les conseils de la Ville et de semer les graines qui vous seront remises, une fois que votre espace sera validé et bien identifié pour faciliter le travail du service Propreté. Vous pourrez aussi semer vos propres graines dans le respect d'une charte qui précise le choix des végétaux.

* Pour la santé et la sécurité de tous, la Ville a choisi d'anticiper la fin réglementaire de l'utilisation des désherbants chimiques annoncée pour le 1er janvier 2017 pour les collectivités. Les particuliers seront soumis à ces mêmes règles à partir du 1er janvier 2019.

  • Avantages du fleurissement des trottoirs

    Ils sont nombreux ! Outre l'aspect esthétique, le retour de la biodiversité en ville et la dimension conviviale entre voisins, le fleurissement le long des façades et des murs de clôture est un enjeu important pour la Ville, au regard des kilomètres de voirie et de trottoirs à entretenir.

    L'épanouissement des vivaces va permettre de contenir de manière naturelle la prolifération des herbes spontanées qui ne sont pas toujours acceptées esthétiquement parlant. Ces plantes vont permettre aussi de réguler la pollution en stockant le carbone émis par les gaz d'échappement ou encore limiter l'imperméabilité des sols.

  • Tous les trottoirs ne s'y prêtent pas !

    Pour participer à l'opération, vous devez obtenir l'accord de la Ville qui se déplacera pour étudier sur place la faisabilité de votre projet de fleurissement.

    • La présence d'interstices ou de plate-bandes existantes est indispensable, vous ne devez pas endommager le domaine public en creusant pour aménager votre jardin de trottoir.

    • Votre trottoir doit être aussi assez large pour favoriser le passage des personnes (une largeur d'1,40 m doit être laissée libre).
    • L'accord de la Ville sera matérialisé par deux fleurs de couleur, peintes au sol, pour bien identifier le tronçon concerné.
      Ce marquage indiquera aux agents en charge de l'entretien du domaine public la présence d'un semis et /ou d'un jardin de trottoir à préserver.
  • Une charte à respecter

    Ce qu'il faut faire :

    • Les semis de fleurs doivent s'effectuer dans les fissures existantes au sol et au ras des murs.
    • Arroser au moment du semis uniquement.
    • Désherber manuellement les plantes.
    • Tailler les plantes si elles prennent trop d'ampleur.
    • Attacher les tiges si elles se couchent sur le trottoir (ex. Rose trémière)
    • Ramasser les feuilles mortes et fleurs séchées afin de maintenir le trottoir propre.
    • Les plantations doivent maintenir un passage suffisant sur le trottoir d'une largeur d'1m40 pour le passage des piétons et des personnes à mobilité réduite.

    Ce qu'il ne faut pas faire :

    • planter au pied des poteaux et du mobilier urbain, gêner la visibilité pour la circulation routière.
    • semer des plantes invasives comme la Renouée du Japon, L'Impatience de l'Himalya, ...)
    • apporter des engrais et arroser les plantes.
    • désherber chimiquement.