Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Pollution atmosphérique

Au-delà d'un certain seuil, la concentration dans l'atmosphère de dioxyde d'azote (NO2), de dioxyde de soufre (SO2), d'ozone (O3) et de particules en suspension (PM10) présente un risque pour la santé humaine ou pour l'environnement.

Des seuils sont définis pour chacun de ces polluants. Lorsqu'ils sont atteints, le préfet déclenche une procédure d'information ou d'alerte, en fonction du niveau d'urgence.

C'est ATMO Nouvelle-Aquitaine, association loi 1901, qui a pour mission d'informer les préfectures de la région en cas de pic de pollution atmosphérique.

  • Indice Atmo

    L'indice Atmo est un indicateur journalier de la qualité de l'air. Il est calculé à partir des résultats des stations urbaines et périurbaines. Il ne concerne ni les zones industrielles ni les zones rurales. Il prend en compte 4 polluants :

    • Particules fines (PS)
    • Dioxyde de soufre (SO2)
    • Dioxyde d'azote (NO2)
    • Ozone (O3)

    Les concentrations de chacun de ces polluants sont classées sur une échelle de 1 (très bon) à 10 (très mauvais). Le plus élevé de ses 4 sous-indices donne l'indice Atmo de la journée.

    Le palier 10 correspond généralement aux seuils d'alerte fixés par les réglementations françaises et européennes, le palier 8 aux seuils de recommandations.

    Indice à Niort
    Qualité de l'air à Niort

  • En cas de pic de pollution

    Le Plan d'alerte et d'information du public en cas de pointe de pollution atmosphérique sur l'agglomération de Niort, arrêté par le Préfet des Deux-Sèvres, prévoit les mesures suivantes:

    Pour le niveau 2 "recommandation et information":
    A ce stade, il n'est pas nécessaire de modifier les déplacements habituels ni les activités sportives sauf pour les personnes connues comme étant sensibles ou qui présenteraient une gêne à cette occasion, pour lesquelles il convient de :

    • privilégier les activités calmes
    • éviter les exercices physiques intenses, notamment s'abstenir de concourir aux compétitions sportives.
    • veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d'autres facteurs irritants et surtout par la fumée de tabac qui joue un rôle majeur dans la survenue notamment de l'expression clinique de l'allergie respiratoire et de l'asthme,
    • respecter scrupuleusement ou adapter sur avis médical le traitement médical à visée respiratoire en cours,
    • En cas de malaise ou de troubles inhabituels , il est conseillé de consulter un médecin.

     

    Pour le niveau 3 "d'alerte":il est préconisé

    • pour les enfants de moins de 6 ans :

          ne pas modifier les déplacements indispensables mais éviter les promenades et les activités d'extérieur,

    • pour les enfants de 6 à 15 ans :

          ne pas modifier les déplacements habituels mais éviter les activités d'extérieur, privilégier à l'intérieur des locaux les exercices physiques d'intensité moyenne ou faible et reporter toute compétition sportive qu'elle soit prévue à l'extérieur ou à l'intérieur des locaux,

    • pour les adolescents et les adultes :

          ne pas modifier les déplacements prévus mais éviter les activités sportives violentes et les exercices d'endurance à l'extérieur; déplacer dans la mesure du possible les compétitions sportives prévues à l'extérieur; pour les personnes sensibles ou présentant une gêne à cette occasion, adapter ou suspendre l'activité physique en fonction de la gêne ressentie.

    En cas de malaise ou de troubles inhabituels , il est conseillé de consulter un médecin

  • Stations de mesures

    L'agglomération de Niort dispose depuis 1998 de deux stations de mesures de la qualité de l'air. Une station urbaine située rue Pluviault à Niort et qui analyse les polluants NOx, O3, PM10 et une station périurbaine située à l'Ecole Jean Zay à Niort qui analyse les polluants O3, SO2 et NOx. Ces stations sont gérées par ATMO Poitou-Charentes qui se charge de leur maintenance, de la collecte des informations et du calcul de l'indice ATMO.