Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Usine des eaux

L'usine du Vivier en chiffres

Capacité totale de production : 40 000 m3 par jour. Consommation moyenne par jour des Niortais : 21 500 m3 avec des pointes à 30 000 m3 l'été.

Contrôle de la qualité de l'eau

Des contrôles journaliers de la qualité des eaux sont réalisés dans le laboratoire de l'usine. Tout au long de l'année, de nombreuses analyses complémentaires sur les eaux brutes avant traitement, sur les eaux traitées et sur le réseau de distribution permettent de garantir une eau conforme aux normes de potabilité.

Qui fait fonctionner l'usine ?

Des hommes :


L'usine du Vivier requiert de nombreuses compétences : électricien, automaticien, mécanicien, chimiste, biologiste, informaticien, etc...
Une équipe de 6 personnes fait fonctionner l'usine de traitement et les stations de pompage.
L'opérateur visualise les niveaux de fonctionnement par une supervision à laquelle est associé un système de télétransmission.

Des automates :

Pour le fonctionnement et la surveillance, l'usine possède 14 automates qui gèrent chaque étape du procédé de production.

Origine des eaux

L'eau provient :

Du captage principal du Vivier équipé de 5 pompes permettant un débit de 2400 m3/h maxi. Des puits de Gachet équipés de pompes de 400 et 90 m3/h. Des puits de Chey et St Liguaire équipés de pompes de 500 et 400 m3/h. Le débit d'alimentation de l'usine à partir du captage et des puits est de 2000 m3/h maximum.

Dénitrification

L'eau en provenance du captage principal et des puits est répartie sur 6 réacteurs NITRAZUR de 39 m² chargés de biolite et alimentés de bas en haut.

La biolite est le matériau sur lequel se développe la biomasse bactérienne qui réduit les nitrates en azote et en oxygène.

L'oxygène est un des éléments de vie des bactéries. Elle leur permet de "respirer". Les deux autres éléments (carbone et phosphore) leur sont apportés par l'alcool éthylique et l'acide phosphorique.

L'azote qui se dégage est stable et inoffensif : l'air atmosphérique en contient 79% en volume.

La tour d'ozone

Après la cascade d'aération située en sortie des réacteurs de dénitrification, l'eau passe dans une tour équipée de diffuseurs d'ozone.

L'ozone détruit les bactéries et les virus et permet la réduction des pesticides.

Production d'ozone

L'ozone est produit par 2 ozoneurs de 2,5 kg par heure alimentés en air compressé, séché et filtré.

Stockage de l'eau traitée

Enfin, l'eau s'écoule dans deux réserves d'où elle est pompée vers les châteaux d'eau de la Tiffardière et du Vivier de contenance 4000 m3 et 5000 m3.

La distribution

Le château d'eau de la Tiffardière alimente le syndicat de Magné, Coulon, Bessines. Le château d'eau du Vivier alimente le réseau de la ville de Niort sur 350 km pour desservir 23 500 compteurs.

Traitement des eaux de lavage

Les eaux de lavage des réacteurs Nitrazur et des filtres Mediazur sont stockées dans une réserve tampon de 300 m3 avant de rejoindre à débit régulé la station d'épuration du Quai Métayer.