Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Graffs et peintures murales

A Niort, l'art est aussi dans la rue. Chaque année, la Ville et l'association Winterlong Galerie organisent tous les ans un festival de street art "Le 4e Mur". Des artistes mondialement connus, mais aussi des graffeurs amateurs, sont invités à investir les murs mis à leur disposition le temps de la manifestation.

Certaines oeuvres sont éphémères et ne restent visibles que quelques mois. D'autres sont intégrées durablement au paysage urbain. Elles enrichissent le regard et placent Niort dans le circuit du street art.

  • Rue Rochette : création murale de MOMO
  • Rue du Mûrier, rue du Petit Saint-Jean et rue de Fontenay : créations murales d'Escif.
  • Rue de l'Ancien musée : peinture murale de Daniel Munoz.
  • Cour du Camji, rue de l'Ancien musée : peinture murale d'Amandine Urruty et Nicoals Barrome.
  • Rue de Bessac : peinture murale signée Ericailcane et peinture murale de Jean Moderne aka RCF1.
  • A l'entrée du Moulin du Roc, côté quai de la Préfecture : peinture murale de SheOne et O-Two.
  • Quai de la Préfecture : peinture murale de Tellas.
  • Site des anciennes usines Boinot : peinture murale de Whils, de son vrai nom Alexandre Farto et peinture murale réalisée à quatre mains par Ericailcane et Bastardilla.
  • Avenue de la Venise Verte : peinture murale de 777Army.
  • Lycée Gaston-Barré : peinture murale de Mr Jago
  • A l'angle de la rue Jacques Nanteuil et la rue de l'Yser : peinture murale de Nuria Mora

+ d'infos sur http://www.winterlong-gallerie.com/

Le festival "En Vie urbaine", rendez-vous des cultures urbaines et alternatives, est également un temps fort pour le graff. Il se déroule en septembre. C'est l'occasion pour les artistes locaux de repeindre les spots situés au skate-park de Pré-Leroy et sous le pont de la rocade (avenue de Lattre-de-Tassigny et quai Métayer).

En dehors de ces deux événements, des spots de graff sont ouverts à la pratique libre : le parking de l'ancienne station-service, 94 avenue de Lattre-de-Tassigny et l'ancienne caserne de pompiers, 21 rue Eugène-Baujet.

  • MOMO

    MOMO, grapheur américain, a passé la moitié de sa vie à parcourir le monde pour réaliser ses oeuvres : peintures murales, installations et toiles.
    Pour sa première exposition solo en France, MOMO investit en octobre 2014 les salles du pavillon Grappelli avec des oeuvres inédites. Toiles, sculptures, installation cherchant à établir un dialogue avec le lieu. Son travail repose sur des formes géométriques complexes, des couleurs vives, le contraste et l'abstraction. Il travaille avec des outils de sa fabrication.

    Il réalise une fresque murale en octobre 2014, 8 rue Rochette.

  • Jean Moderne aka RCF1

    Jean Moderne, dit RCF1, est né dans les années 60 à Paris. Son travail porte l'empreinte du graffiti dur, celui des tags et des trains peints dans l'urgence. Il développe un style plus marqué par une attitude rock que par le muralisme virtuose et propret. De la pratique du graffiti "vandale", RCF1 entretient le geste spontané et le sentiment d'urgence tant dans son travail en galerie que dans ses fresques monumentales.

    En octobre 2013, il a réalisé une peinture murale rue de Bessac.

  • Amandine Urruty et Nicolas Barrome

    Amandine Urruty, née en 1982, vit et travaille entre Paris et Toulouse. Dotée d'une solide technique du crayon de couleur, elle puise son inspiration dans les tableaux de Jérôme Bosch et la lecture du Nouveau détective. Amandine aime jouer à travers son oeuvre baroque un numéro d'équilibriste entre élégance et vulgarité.

    Nicolas Barrome, né en 1980, vit et travaille à Toulouse. Passionné de cinéma, son univers est fourni et détaillé, ses images souvent complexes présentent plusieurs niveaux de lecture. Il peut donner vie aux fruits et légumes, se moquer des icônes religieuses, créer d'étranges animaux ou mettre en images ses souvenirs d'enfance. Il emprunte à la fois aux grands maîtres de la peinture et aux créateurs de Bob l'éponge.

    En octobre 2013, ils ont créé ensemble une peinture murale rue de l'Ancien musée, à l'Espace Michelet, sur un mur du CCAS.

  • Bastardilla

    Bastardilla est une peintre colombienne originaire de Bogota. Artiste anonyme et engagée, elle peint des portraits de femmes et d'exclus de la société dans sa ville natale et dans d'autres villes du monde.

    En octobre 2013, elle a réalisé deux oeuvres à quatre mains avec l'illustrateur italien Ericailcane dans l'enceinte des anciennes usines Boinot et rue André Citroën.

  • Daniel Muñoz

    En 2013, Daniel Muñoz a réalisé une fresque rue de l'Ancien musée, derrière l'hôtel de ville.

    Né en 1980, à Moraleja en Espagne, Daniel Muñoz débute son parcours artistique à l'adolescence en peignant sur les murs de sa ville natale. Il commence des études d'art en 1997, puis entre à la faculté des Beaux-arts de Madrid. il réalise alors ses premières expositions. Le dessin va prendre de plus en plus d'importance pour devenir son principal outil de langage. Il a réalisé des centaines d'interventions dans l'espace public et des exposition dans le monde entier.

    Daniel Muñoz introduit le récit de la peinture classique sur les murs de la ville contemporaine. Ses oeuvres racontent des évènements et des anecdotes du quotidien. Son intention est de toucher le plus de personnes sans discrimination socioculturelle.

  • Mr Jago

    Mr Jago a peint au lycée Gaston Barré en 2012 dans le cadre du 4e Mur.

    Duncan Jago est né en 1972 en Grande Bretagne. Il a suivi des études de design graphique à Bristol.

    Il n'est pas issu de la scène graffiti. Il a grandi dans un petit village. Comme il n'avait guère l’opportunité de s’exprimer dans les rues, il a noirci un nombre incroyable de cahiers à croquis. Il s’est ainsi emparé d'influences et de techniques propres au graff pour partir dans une direction différente de celles des artistes de son époque. 

    Mr Jago, dont le travail a évolué vers l'abstraction, jouit aujourd’hui d’une notoriété internationale dans le milieu des arts urbains. Ses tableaux sont présents dans de nombreux musées et collections privées dans le monde.

  • Tellas

    En 2012, Tellas a réalisé une fresque quai de la Préfecture.

    Tellas est né à Caligari et a étudié aux Beaux-arts de Bologne. Son travail se singularise par une représentation minimaliste de la nature à travers la peinture murale. Ces dernières années, il a peint et participé à de nombreux festivals, collaboré avec des artistes liés à la scène street art européenne comme Ericailcane, Blu, Dem, 108, Moneyless, et de nombreux autres.

  • 777Army

    777Army est un collectif composé de sept artistes d'origine niortaise, d'horizons artistiques différents, tels que le tatouage, le graffiti, le graphisme, la vidéo et la musique.

    Il a réalisé une peinture murale sur le site de l'ancienne caserne des sapeurs-pompiers (rue Eugène-Baujet) en 2011 et avenue de la Venise Verte en 2012 dans le cadre du 4e Mur.

  • Sheone et O.Two

    En novembre 2010, à la demande de la Ville de Niort, SheOne et O.Two, deux graffeurs londoniens de renommée internationale ont réalisé une fresque sur le mur de l'entrée du Moulin du Roc, boulevard Main.

    Les deux artistes étaient déjà venus à Niort en 2002, invités par Eric Surmont pour le festival hip hop. O.Two a également participé à plusieurs graffs sur Niort : à la salle de concerts du Camji, le mur du parking Bessac…

  • Escif

    En 2011, invité à la 2e édition du 4e Mur, l'artiste espagnol Escif a peint plusieurs murs à Niort sur le thème « Le silence en question » . De ce parcours, il reste deux oeuvres, que l'on peut voir rue du Mûrier. Escif est revenu en 2012 pour peindre rue de Fontenay et rue du Petit Saint-Jean.

    Escif commence le graffiti en 1997, dans la tradition du mouvement, lettrages, murs, trains... Son travail évolue vers une forme et un contenu poétiques, parfois imprégnés de politique, où la création prend son sens à travers le support et le moment de la création. Son travail n'est pas seulement le dessin sur un mur, c'est le mur en lui-même.

  • Ericailcane

    Voir la vidéo de la création de cette peinture murale.

     

     

    Ericailcane a réalisé une peinture murale 6 rue de Bessac en octobre 2012 pendant la 3e édition du 4e Mur.

    Ericailcane vit et travaille à Bologne en Italie. Il voyage à travers le monde pour peindre ses immenses animaux et le reste du temps s'isole pour dessiner, dessiner et dessiner encore. Parallèlement à ses expositions, Ericailcane peint des fresques, avec ou sans son ami de Bologne BLU.

  • Alexandre Farto, alias Whils

    Whils a réalisé une fresque sur la maison Boinot à Niort en octobre 2012, pendant la 3e édition du 4e Mur.

    Vhils vit et travaille à Londres et Lisbonne. Il acquiert une reconnaissance internationale lorsque l’une des ses oeuvres, un portrait gravé sur un mur, est exposée à côté d’une oeuvre du street artiste Banksy au Cans Festival de Londres en 2008. Une photographie qui le représente réalisant son oeuvre fait alors la Une du Times. Par la suite, ses oeuvres sont exposées par l’agent de Banksy, Steve Lazarides.

    Voir la vidéo de la création de cette peinture murale.

  • Nuria Mora

    En 2016, Nuria Mora a réalisé une peinture murale à l’angle de la rue Jacques Nanteuil et la rue de l’Yser.

    Eclectique dans son art, l’artiste espagnole Nuria Mora offre un style reconnaissable par ses motifs floraux et géométriques, ses couleurs qui dialoguent avec l’architecture, habille les rues avec délicatesse et poésie, créant un style particulier au langage unique.