En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+

Saint-Liguaire

La paroisse de Saint-Liguaire s’est développée autour de son abbaye bénédictine (fondée en 961). La présence de la Sèvre a joué un rôle économique important. Des moulins à eau et à vent se sont implantés au XIe siècle, des écluses ont été construites au XVe siècle. Une chamoiserie (ancienne usine Rousseau, au lieu-dit « La Roussille ») a fonctionné de 1900 à 1981.

Après la guerre de 1945, Saint-Liguaire était une commune rurale, marquée par la présence de petites exploitations en polyculture et élevage et de quelques vignes familiales. Elle a fusionné avec Niort en 1971.

 

Le quartier a gardé une forte identité. Il est divisé en deux par la voie ferrée.

Au nord :

  • les terres agricoles,
  • le coeur du quartier historique,
  • la Roussille, lieu de promenade très prisé des Niortais,
  • la Tiffardière et son château qui abrite la maison départementale de l'enfance,
  • la ferme communale de Chey, siège du Chaleuil dau Pays niortais, lieu de mémoire entre Nouvelle France et Poitou.

Au sud :

  • les lotissements, qui se sont développés à partir des années soixante-dix,
  • le micro-quartier résidentiel de la Moucherie situé sur un coteau, en limite de la commune de Magné.