Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Pour une biodiversité durable

Dans un contexte de dérèglement climatique et du déclin des espèces sauvages, animales et végétales, la Ville de Niort renouvelle son plan d’actions sur la période 2019-2024 pour préserver la biodiversité sur son territoire. Objectif : relever le défi de transformer Niort en « ville verte et bleue » pour permettre aux habitants de vivre en harmonie avec la nature.

Cette démarche répond à l’objectif de développement durable de préservation de la biodiversité adopté par les Nations Unies. Il « vise à préserver et restaurer les écosystèmes terrestres en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité ».

Niort s’engage sur 60 actions

La démarche a mobilisé les services municipaux et le Comité biodiversité composé d’acteurs institutionnels et associatifs de la biodiversité. 60 actions ont été sélectionnées de manière participative : 23 déjà engagées à l’Agenda 21 (2013-2017) + 37 nouvelles actions réparties sur 5 grands axes prévus dans le Plan national Biodiversité en juillet 2018.

En raison de l’urgence à agir, certaines actions ont été engagées dès début 2019 comme l’aménagement des ouvrages hydrauliques et des parcelles havres de paix pour l’installation pérenne de la loutre dans la ville ou encore la mise en place de nichoirs à faucons pélerins pour équilibrer les populations animales en prolifération en ville.

5 grands axes identifiés

  • Axe 1 – Reconquérir la biodiversité

    L’objectif est de développer la nature en ville et limiter la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers pour atteindre l’objectif de zéro artificialisation du territoire.

    Concrètement par exemple :

     

    • identification de zones écologiques à préserver dans le PLUi,
    • réduction de l’étalement urbain,
    • renaturation de la friche SEITA,
    • prendre en compte l’intérêt écologique des friches urbaines et industrielles,
    • classer le marais de Galuchet et la boucle de Chey en réserve naturelle régionale.

     

     

  • Axe 2 – Construire une économie sans pollution et à faible impact sur la biodiversité

    L’objectif est de mettre fin aux pollutions plastiques, de faire de l’agriculture une alliée de la biodiversité, accélérer la transition éco-écologique, réduire les pollutions lumineuses, renforcer les enjeux de la biodiversité dans les politiques de santé humaine, animale et végétale, mobiliser les entreprises.

    Concrètement par exemple :

    • développer l’accueil de la biodiversité dans sur le foncier non bâti de la Ville (boisements, haies, prairies naturelles),
    • agir sur l’éclairage public pour limiter l’impact sur la biodiversité,
    • signer et appliquer la charte « villes et territoires sans perturbateurs endocriniens,
    • accompagner le développement de filières d’agriculture et horticulture en circuits courts.
  • Axe 3 – Protéger et restaurer la nature

    L’objectif est de créer de nouvelles aires protégées, de conforter le réseau écologique, de protéger les espèces en danger, de lutter contre les espèces invasives, de préserver la biodiversité des sols et promouvoir la diversité génétique.

    Concrètement par exemple :

    • Faire des espaces verts publics des zones de refuges pour la biodiversité
    • Poursuivre le programme jardins de trottoirs
    • Protéger et valoriser les espaces verts naturels (aérodrome, haies et arbres du chemin du IIIe millénaire, Chantemerle, boisements de la Sèvre, bords de route et chemins communaux par ex)
    • Faire de Niort une ville refuge pour la loutre d’Europe
    • Mettre en place un programme de protection des insectes pollinisateurs sauvages
  • Axe 4 – Connaître, éduquer, former

    L’objectif est de développer la recherche et la connaissance sur la biodiversité, investir dans l’éducation et la formation, mobiliser les acteurs.

    Concrètement par exemple :

    • Faire comprendre les impacts de la consommation sur la biodiversité
    • Développer les actions de sensibilisation dans les écoles
    • Sensibiliser les habitants aux bonnes pratiques (entretien des haies, des murs, …)
    • Développer des partenariats avec des organismes scientifiques de recherche (CNRS, muséum d’histoire naturelle par ex.)
    • Aménager des sites pérennes ou temporaires pour l’observation de la biodiversité pour le grand public.
  • Axe 5 – Améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité

    L’objectif est de dégager les moyens pour mettre en oeuvre ce plan d’actions et renforcer son efficacité.

    Concrètement par exemple :

    • Sensibiliser et former les agents de la ville à la connaissance des espèces sensibles, aux questions de pollutions
    • Mettre en place une politique foncière ciblée sur la préservation de la biodiversité
    • Récompenser les actions positives en faveur de la biodiversité en lançant un prix « jardin au naturel »
    • Valoriser nos actions au niveau régional.