En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+

L'emploi dans l'aire urbaine

L'aire urbaine de Niort rassemble 71 400 emplois, correspondant à 63 600 postes, un poste pouvant être pourvu par deux emplois à temps partiel. 4000 de ces emplois sont occupés par des actifs qui résident en dehors du territoire. D'où d’importants flux domicile-travail. Trois communes concentrent plus de trois quarts des emplois et polarisent les déplacements: Niort (44700 emplois), Chauray (6230 emplois) et La Crèche (2990 emplois).

  • Les grands secteurs d'activité

    Le secteur tertiaire représente quatre emplois sur cinq. Comme dans la plupart des territoires, la fonction publique est le premier employeur de l'aire urbaine de Niort. 

    Les autres principaux secteurs d'activité sont :

    • les activités financières et d'assurance : 11 400 emplois, soit 15,9% des emplois de l'aire urbaine;
    • le commerce et réparation d'automobiles : 9000 emplois (12,7%)
    • l'industrie : 6600 emplois (9,3%)
    • la construction : 4800 emplois (6,7%)

    L'agriculture ne compte plus que 1800 emplois (soit 2,5%).

    10,8% des postes de l’aire urbaine dépendent de l’économie sociale et solidaire. Ce secteur comprend bien sûr les mutuelles, mais aussi les associations, les fondations et les coopératives.

    Sources :

    • Insee - Aire urbaine de Niort : Emploi et population active 2010 par secteur d'activité économique. Voir sur le site de l'Insee
    • Insee - L'aire urbaine de Niort, une réelle attractivité à cultiver, octobre 2013 - Retrouvez le dossier d'étude et le n°331 de Décimal sur le site de l'Insee.

     

  • Le périmètre de l'aire urbaine de Niort

    Selon la définition de l'Insee, une aire urbaine est un ensemble de communes, constitué par un pôle urbain de plus de 10 000 emplois, et par des communes rurales dont au moins 40 % de la population résidente occupant un emploi travaille dans le pôle.

    L'aire urbaine de Niort est composée de 77 communes:

    • les 45 communes de la Communauté d’agglomération du Niortais: Aiffres - Amuré - Arçais - Beauvoir-sur-Niort - Belleville - Bessines - Boisserolles - Le Bourdet - Brûlain - Chauray - Coulon - Echiré - Epannes - Fors - La Foye-Monjault - Frontenay-Rohan-Rohan - Germond-Rouvre - Granzay-Gript - Juscorps - Magné - Marigny - Mauzé-sur-le-Mignon - Niort - Prahecq - Priaires - Prin-Deyrançon - Prissé-la-Charrière - La Rochénard - Sainte-Etienne-la-Cigogne - Saint-Gelais - Saint-Georges-de-Rex - Saint-Hilaire-la-Palud - Saint-Martin-de-Bernegoue - Saint-Maxire - Saint-Rémy - Saint-Romans-des-Champs - Saint-Symphorien - Sansais - Sciecq - Thorigny-sur-le-Mignon - Usseau - Vallans - Le Vanneau-Irleau - Villiers-en-Plaine - Vouillé
    • les 8 communes de la Communauté de communes du Val d’Egray: Champdeniers-Saint-Denis - La Chapelle-Bâton  - Cours -  Pamplie - Saint-Christophe-sur-Roc - Sainte-Ouenne – Surin - Xaintray
    • 7 communes de la Communauté de communes du Haut Val-de-Sèvre: Augé, Azay-le-Brûlé, Cherveux, La Crèche, François, Romans, Sainte-Néomaye
    • 7 communes de la Communauté cantonale de Celles-sur-Belle: Aigonnay, Beaussais-Vitré, Fressines, Mougon, Prailles, Sainte-Blandine, Thorigné.
    • 4 communes de la Communauté de communes Gâtine-Autize: Ardin, Béceleuf, Faye-sur-Ardin, Saint-Laurs, Saint-Pompain
    • 1 commune de la Communauté de communes Val-de-Boutonne:Les Fosses
    • 1 commune de la Communauté de communes Pays Sud Gâtine: Saint-Marc-la-Lande
    • 3 communes du département de la Vendée: Benet, Le Mazeau, Saint-Sigismond


  • L'industrie

    Plusieurs établissements industriels sont implantés sur l'aire urbaine de Niort. Les deux plus importants sont Cheminées Poujoulat (fabrication de conduits de cheminées et sorties de toit métalliques) qui emploie 700 personnes à Granzay-Gript et ECE du groupe Zodiac Aerospace (fabrication de matériel de distribution et de commande électrique) qui compte 570 salariés à Chauray.

    A Niort même, les principales filières représentées sont:

    • l'aéronautique avec Leach International, fournisseur de relais aéronautiques et de composants de commutation statique ;
    • la chimie, avec Arizona Chemical, qui fabrique des résines pour encres et adhéstifs; Christol Grease Axel France, du groupe Axel Christiernsson, qui produit et conditionne des graisses industrielles et lubrifiants pour contact alimentaire et Quaron, distributeur de produits destinés à l'hygiène et à la désinfection dans l'agroalimentaire
    • l'agroalimentaire avec Tecnal, process et mécanisation pour les industries laitières et alimentaires
    • le bois avec le groupe Rougier, transformation et négoce de bois tropicaux et exotiques

     

     

  • L'économie sociale et solidaire

    La présence des mutuelles d'assurance, mais aussi de fondations, d'associations et de coopératives (notamment d'organismes bancaires constitués en coopératives de crédit) positionne Niort comme la capitale régionale de l'économie sociale et solidaire.

    Les structures et entreprises de ce secteur ont pour points communs de ne pas rechercher le profit, de réinvestir leurs résultats dans leurs projets et de partager démocratiquement le pouvoir. Les décisions sont prises sur le modèle : "une personne = une voix".

    Depuis octobre 2014, le PTCE niortais, Pôle territorial de coopération économique, est installé à la Maison de l'économie sociale et solidaire (MESS), 7 rue Sainte-Claire Deville à Niort. Une pépinière doit permettre d'héberger et d'accompagner les créateurs d’entreprises de l’économie sociale et solidaire et les porteurs de projets d’innovation sociale et économique.

  • Les principaux employeurs

    Les principaux employeurs de l'aire urbaine de Niort sont:

    2000 à 3000 salariés

    1000 à 2000 salariés

    500 à 1000 salariés

     

    Source : Comité de bassin d'emploi du Niortais, avril 2012

  • Les mutuelles, moteur de l'économie locale

    Fonction publique mise à part, les mutuelles d’assurance constituent le premier secteur d’activité de l'aire urbaine: 18% des postes (16% des emplois) dépendent du secteur des activités financières et d’assurance. Niort et Chauray accueillent quatre sièges nationaux (Macif, Maif, Maaf, Smacl), un siège régional (Crama Centre Atlantique - groupe Groupama Holding) et d’autres sièges d’entreprises au capital partagé entre plusieurs mutuelles (Inter Mutuelles Assistance, Socram banque, Altima assurances). 

    La présence des mutuelles d'assurance produit un effet d’entraînement sur l'économie locale. Les sièges mutualistes ou les entreprises qui en dépendent financièrement représentent 10 900 postes. A ce chiffre, il faut ajouter le nombre de postes induits, c'est-à-dire générés pour satisfaire les besoins de consommation de ces salariés, soit plus de 5 200. Et les mutuelles ont également un impact indirect, plus difficilement mesurable : ce sont les postes générés par leurs commandes à des sous-traitants, et les postes liés au pôle universitaire, qui a été créé par elles et pour elles.

    Les mutuelles génèrent aussi une demande en services informatiques et services aux entreprises. Les effectifs du secteur informatique ont plus que doublé entre 1999 et 2010.

    Sur le territoire de la Communauté d'agglomération du Niortais, 116 SSII (Société de services et d'ingénierie en informatique) ont été répertoriées. Elles représentent entre 1300 et 1500 salariés. Leurs compétences : les réseaux et télécommunications ; la communication, le multimédia et les arts graphiques ; le développement informatique et le conseil.

    Sources :

    • Insee - L'aire urbaine de Niort, une réelle attractivité à cultiver, octobre 2013 - Retrouvez le dossier d'étude et le n°331 de Décimal sur le site de l'Insee.
    • Can - Photographie des SSII sur la Can, juin 2012

    Pourquoi tant de mutuelles à Niort?

    Comment Niort est devenue la capitale française des mutuelles d'assurance :

    L’histoire commence en 1934, à Fontenay-le-Comte. Une poignée d’instituteurs fonde la Maaif, Mutuelle assurance automobile des instituteurs de France, pour « se libérer de l’emprise » des compagnies d’assurance. Les 300 premiers sociétaires sont rapidement réunis et dès 1935, la Maaif, qui deviendra plus tard la Maif, s’implante à Niort.

    1947, la Camif, Coopérative de consommation des adhérents de la Maaif, voit le jour.

    1950, un artisan tailleur lance la Maaaf, Mutuelle d’assurance automobile artisanale de France, avec l’appui de la Chambre des métiers des Deux-Sèvres.

    1960, un groupe de commerçants et d’industriels niortais donne naissance à la Macif, Mutuelle d’assurance des commerçants et industriels de France.

    1974, la Smacl, Société mutuelle accidents des collectivités, est créée sous l'impulsion d'élus locaux.

    Petit à petit, les mutuelles vont créer des filiales et autres sociétés périphériques qui vont elles aussi s’implanter à Niort.

    Qu’est-ce qu’une mutuelle ?

    Jean Ducos, de l’Association de rayonnement universitaire autour de l'assurance (Aura), en donne cette définition : «Il s’agit d’une organisation qui n’a pas de capital social, donc pas de propriétaire, et qui a une fonction solidaire : chacun obtient la garantie qu’il attend mais participe à la couverture de tous les autres.»  Dans cette société de personnes et non de capitaux, les sociétaires sont à la fois « clients et patrons ».