Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

XXe et XXIe siècles

Le XXe débute avec l'ouverture en 1901 du nouvel hôtel de ville de ville construit dans le style néo-Renaissance. L'édifice est signé Georges Lasseron, architecte municipal auquel on doit de nombreux établissements d'enseignement, dont l'école de dessin en 1892 (l'actuel Pavillon Grappelli) et le lycée de jeunes filles Jean-Macé en 1897 (devenu le Musée Bernard d'Agesci), la Caisse d'Epargne, et dans un style Art Nouveau Le Grand Café, le grand magasin A la Ménagère et les bains douches.

L'expansion de Niort reste très modérée jusqu'aux années cinquante. Le baby boom, l'exode rural et le développement des activités tertiaires entraînent à partir de 1954 une urbanisation intense. Niort absorbe les communes limitrophes de Souché, et Sainte-Pezenne en 1964 et 1965, Saint-Florent en 1969, Saint-Liguaire en 1972. Le quartier du Clou-Bouchet sort de terre. En 1992, l'église Saint-Jean-Baptiste y est inaugurée;

En 2001, Jean-François Milou construit deux bâtiments courbes à proximité de l'hôtel de ville pour abriter les services municipaux : c'est l'Espace niortais. Quelques années plus tard, il transforme la place de la Brèche en jardins et élève dans la partie haute les deux "émergences" habillées de lamelles de bois.

  • Bains-Douches

  • Dragons des rues Ricard et du Temple

  • Eglise Saint Etienne du Port

  • Eglise Saint-Jean-Baptiste

  • Emergences des Jardins de la Brèche

  • Espace niortais

  • Hôtel de ville