Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Ernest PEROCHON

1885

Le 24 février, il naquit à Courlay, dans le bocage bressuirais, à la ferme du Tyran. Elevé dans la tradition protestante, il fréquenta l'école publique de La Tour-Nivelle.

Il raconte : "Je n'ai eu pour compagnons de jeunesse que de petits mendiants, et, avec eux, j'ai patouillé pieds nus dans les chemins creux du Bocage. Mes moyens me permettaient, il est vrai, de porter des sabots de bois, mais pour ne pas avoir l'air d'une femmelette, je préférais les oublier dans quelque haie. Au reste, des sabots eussent été plutôt gênants pour la maraude".

Ainsi, il était déjà solidaire des "cherche-pain".

1897 à 1900,

il est élève à l'Ecole Primaire Supérieure (EPS) de Bressuire. L'instruction publique est pour lui la voie de la justice sociale et du progrès.

1900 à 1903,

il étudie à l'Ecole Normale de Parthenay. Premier de sa promotion, très doué pour les sciences, excellent en Lettres, il renonce pourtant au concours d'entrée à Saint-Cloud : il lui faut vite gagner sa vie car il a deux jeunes frères qui veulent entrer comme lui à l'Ecole Normale.

1904

Il est délégué pour enseigner le français à l'EPS annexe au collège de Parthenay, actuellement Lycée Ernest Pérochon.

1905

Il est militaire au 114ème à Saint-Maixent.

1907

Il épouse l'institutrice Vanda Houmeau. Tous deux sont nommés à Saint-Paul en Gâtine.

1908

Naissance de leur fille.

Il publie, à ses frais, chez Clouzot à Niort Chansons alternées , poèmes qu'il dédie à son grand-père : hommage de l'instituteur au paysan "chercheur" curieux de tout, dont il se sent l'héritier.

1909

Nouveaux poèmes : Flûtes et Bourdons

1912

Grâce à l'appui enthousiaste de P. Brizon, son ancien professeur à Parthenay, devenu député socialiste de l'Allier, son premier roman, Les Creux de Maisons , est publié en feuilleton dans "l'Humanité", le journal de Jean Jaurès.