Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Ville de Niort
Place Martin Bastard 79000 Niort, France
tel:05 49 78 79 80, Courriel: mairie@mairie-niort.fr
Patrimoine Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Les Halles de Niort, un peu d’histoire

Une petite histoire des halles de Niort, du moyen-âge à nos jours.

« Au XIXe siècle, cette halle ultra-moderne au pied du Donjon a dû avoir le même effet que la pyramide au pied du Louvre, » sourit Agnès Brillatz, guide-conférencière niortaise. Tous les dimanches matin, de 10h à 11h, elle effectue pour les curieux et les gourmands une visite guidée de cet édifice, tout de fonte, de verre et d’acier.  Au Moyen-âge, la première halle de Niort, raconte-t-elle, s’élevait à l’emplacement de l’actuelle rue Victor Hugo. Elle était, selon Jean II le Bon, en 1354, « la plus belle cohue du royaume de France ». Détruite en 1793 pour fluidifier la circulation, elle est reconstruite en 1803, rue Brisson, à peu de choses près à l’emplacement des halles actuelles. Ce deuxième édifice sera détruit en 1863, suite à un effondrement partiel du toit et des problèmes d’hygiène.

La troisième halle de Niort sera celle que nous connaissons aujourd’hui. Ou plutôt les halles puisqu’il y en a deux : le soubassement en pierre de taille aujourd’hui occupé par les “cellules“ parmi lesquelles sont implantés l’office de tourisme et divers commerces, était “la halle aux grains“. Au-dessus, la structure qui accueille les bancs est entièrement métallique. « Ce n’est pas seulement un effet de mode. Avec l’industrialisation, on produit plus facilement des pièces en série qu’on vend ensuite sur catalogue. C’est un immense mécano ! » La halle, construite comme une église, avec une nef centrale et ses bas-côtés, s’appuie sur deux rangées de 20 colonnes à l’intérieur et 80 sur le pourtour qui ont la particularité d’être creuses pour récupérer l’eau de pluie. Le toit est en partie transparent pour laisser entrer la lumière. « On la doit à un ingénieur civil, diplômé des arts et manufactures de Paris, Simon Durand. Il s’est inspiré des grands architectes de l’époque, Baltard et Labrousse, mais pour la charpente il a opté pour le système de fermes d’un autre ingénieur, Camille Polonceau, économique en matériau et qui permet un grand dégagement intérieur. »

Commandées en 1856, les halles sont construites pendant le mandat d’Alfred Monnet, maire de Niort de 1865 à 1870 et sont achevées en 1871. Deux entreprises interviennent : Aubert Frères pour les parties non métalliques et Bataille & Périsset pour la structure. Les deux auvents latéraux qui protègent les marchands ambulants ont été ajoutés en 1927.

Les halles sont déclarées Monument historique inscrit (MHI) depuis 1987.

  •  Pour vous inscrire à une visite guidée des halles avec Agnès Brillatz : www.je-regarde.fr ou 06 77 02 88 89.

*Agnès Brillatz travaille sur ce thème avec Marie-Laure Viard, conférencière nationale.

 

Dimensions :

  • Soubassement en pierre (ex halle aux grains) : 100 m X 160 m
  • Halle supérieure : 72 m x 26 m.