En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+

Environnement

Covoiturage : l’auto partagée

Vous allez quotidiennement au travail seul dans votre voiture ? Et si vous proposiez vos places vacantes à des personnes qui font le même trajet ? Le site de covoiturage de la Région vous aide à trouver ces passagers.

Vous allez quotidiennement au travail seul dans votre voiture ? Et si vous proposiez les places vacantes à des personnes qui font le même trajet ? Le site de covoiturage de la Région vous aide à trouver ces passagers.

Combien compte-t-on, chaque jour, de voitures à passager unique qui affluent le matin aux entrées de la ville et refluent le soir aux sorties ? Selon l’Ademe, 80 % des conducteurs français roulent seuls dans leur auto. Une bien mauvaise et tenace habitude, coûteuse, de surcroit, pour le porte-monnaie et l’environnement.
Un certain bon sens est, cependant, en marche qui, guidé par les nécessités économique et écologique, déroule une autoroute au covoiturage. Pour le voir se développer, il suffisait de l’organiser. Les sites dédiés au partage de sièges font florès en France et la région Poitou-Charentes n’est pas en reste. Elle a développé son propre site de covoiturage qui prend tout son sens avec « l’espace salariés ». Cette rubrique propose des arrivées ciblées sur les principaux pôles d’activités et d’emplois des grandes villes de la région, hormis la Charente-Maritime qui développe son propre site.

En plein développement (et pour l’heure le plus fourni) « l’espace salariés » des Deux-Sèvres cible principalement les zones d’activité niortaises (Noron-Technopole, Mendès-France, hôpital-Pôle santé, centre-ville, etc.), ainsi que celles de Chauray, Le Luc les Carreaux (Echiré, Saint-Gelais), Atlansèvre (La Crèche) et Portes du Marais (Bessines).
Animé par le service mobilité de la communauté d’agglo dans le cadre du comité partenarial CAN/Ville de Niort, cet espace assure la pertinence des trajets, évite au conducteur des détours chronophages et au passager une dépose éloignée de son lieu d’arrivée.
Au bout du compte, tout le monde est gagnant. L’environnement, en premier lieu. Sur un trajet quotidien Melle/Niort et retour, une voiture émet 2,7 tonnes de CO2 par an. Quatre personnes qui covoiturent sur ce trajet, c’est trois véhicules de moins sur la route et 8 tonnes de CO2 de moins dans l’atmosphère par an. Chacun des passagers économise, quant à lui, environ 3 000 €/an avant indemnisation du conducteur ou coût de l’alternance des véhicules entre covoiturés.
Des chiffres qui donnent à réfléchir. Sans compter les bénéfices du lien social que génère le covoiturage.

 (Le 15 novembre 2013)