Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Ville de Niort
Place Martin Bastard 79000 Niort, France
tel:05 49 78 79 80, Courriel: mairie@mairie-niort.fr
Culture

Chante-Pezenne, au-delà de la chorale

Trente ans, une dizaine de spectacles, Chante-Pezenne est une institution. Il faut bien trois dates, les 25,...

Trente ans, une dizaine de spectacles, Chante-Pezenne est une institution dans le paysage associatif. Il faut bien trois dates, les 25, 26 et 27 octobre, pour en célébrer l’anniversaire et mettre au pas quelques idées reçues sur la chorale.

Plus qu’à celles d’un juke-box un peu mièvres, les performances de Chante-Pezenne s’apparentent à une machine à clips… en live. Des spectacles à écouter mais aussi à voir. Voilà, c’est l’une des premières idées reçues que se sont employés à démolir les adhérents de l’association, au cours d’un entretien à bâtons rompus. Plongés en pleins préparatifs des représentations célébrant le trentième anniversaires de leur structure, ils ont remis les points sur les i, les clés de sol sur leurs portées.

Spectacles en mouvement
Les chanteurs insistent d’abord sur un point : « Nous, on connait nos textes par cœur. Sur scène, nous avons les mains et le regard libres, on n’est pas figés, en rang d’oignons derrière nos partitions », surligne Marie-Christine Fourquet, membre historique et vice-présidente de l’asso. « Nous proposons des spectacles en mouvements qui ressemblent à une succession de petites comédies musicales, même si on ne raconte pas une histoire en continue », ajoute Michel Clochon, choriste et metteur en scène. Les 25, 26 et 27 octobre, nous sommes donc conviés à un spectacle musical et théâtral. En plus, pour l’occasion particulière, les comédiens de la compagnie voisine des Baladins assureront des saynètes en intermèdes.

Pas de créations, des adaptations
Sans dévoiler de secrets qui priveraient le public de l’effet de surprise escompté, les trois représentations donneront à voir cinq tableaux thématiques : une émission de radio, les relations hommes-femmes, le swing…  on en saura pas plus. Cinq tableaux, chacun rempli de refrains, ponts et couplets savamment sélectionnés parmi celles déjà chantées par l'ensemble pexinois depuis 1983. Un choix qui a pu s'avérer douloureux : 22 chansons gardées sur un répertoire de près de 400 titres, pour deux heures de show !

Un musicien arrangeur professionnel
« Nous ne créons pas de morceaux, nous les adaptons », précise Stéphanie Turpeau, membre du conseil d’administration. Adaptations qui ne demandent pas moins de compétences artistiques pointues. D'ailleurs, le seul professionnel de la troupe, c’est le musicien-arrangeur Philippe Martin. « Il écrit tous les chœurs, pour chaque tessiture et timbre de voix. Il écrit aussi les partitions pour chacun des instruments. Pas simple de rendre tout cela harmonieux ».

Un vrai groupe de musique
Chante-Pezenne s’affirme haut et fort comme un ensemble vocal et instrumental. Pour accompagner la cinquantaine de chanteurs, dix musiciens - pianiste, bassiste, batteur, saxophoniste, flutiste, accordéoniste...  – doivent trouver leur place dans le décor. « Musiciens qui prennent de la place - entre 20 et 35 mètres carrés - et auxquels il faut aussi penser en terme de mise en scène ». C'est un véritable concert.

Moderne et énergique
Chanteurs sclérosés, spectacles a capella un peu mous du genou, soyons honnêtes ; l’imagerie véhiculée par le terme même de chorale est un peu surannée. Elle renvoie aussi à un répertoire, disons… marqué par l’obsolescence.
Là encore, Chante-Pezenne entend battre les idées reçues en brèche. La troupe s’appuie d’abord sur un sacré CV. Au cours de ses trente années de carrière, elle a notamment accompagné Léo Ferré et Jacques Higelin sur la scène des Francos de La Rochelle. Ca force le respect.

De Brel à Katerine
Par ailleurs, « on essaie de trouver une alchimie entre chansons anciennes et nouvelles, entre mélodies calmes et énergiques, explique Michel Clochon. On passe ainsi des classiques Brel, Brassens, Ferré, à des gens comme Higelin, Nino Ferrer ou aussi M et Katerine. On cherche à être à l’image de la troupe et de son public : multi-générationnel. »

Une époque moraliste
Outre le spectacle, la matière chanson est très intéressante pour juger de l’évolution d’une société. « Certains succès d’une époque ne sont tout simplement plus chantables aujourd’hui. Leurs thèmes ou leur humour ne passent plus du tout, explique le metteur en scène. Il est intéressant de voir comment les chansons marquent la société à des époques précises. On constate que la nôtre est de plus en plus moraliste. »
Réflexions qui se retrouvent aussi au cœur de l’asso, entre personnes de génération ou de sensibilité différentes. « Un exemple : la chanson Cannabis de Nino Ferrer avait posé problème à certains. Dans ce cas, on s’arrange. Ils ne participent pas au tableau concerné et reviennent après », explique Marie-Christine Fourquet. Quoiqu’il en soit, dans l’interprétation et la mise en scène, on essaie toujours de faire preuve d’humour, de dévier le sens des mots, de jouer. Et le plaisir que l’on prend est perçu par le public », ajoute Michel Clochon.

Après s’être produit au Moulin du Roc, au Dôme de Noron, au Petit théâtre Jean-Richard, à Chauray, l’ensemble choral et instrumental Chante-Pezenne sera de retour dans sa salle d’origine : la salle des fêtes de Sainte-Pezenne. Tous les Niortais et les autres en seront enchantés !

  • Infos et réservations : Rendez-vous à la salle des fêtes de Sainte-Pezenne (220 places), réservation au 06 82 91 90 18
    Les 25 et 26 octobre à 20h30, le 27 à 15h.
    8€ adultes, 4€ enfants

(Le 1er octobre 2013)