Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+
Ville de Niort
Place Martin Bastard 79000 Niort, France
tel:05 49 78 79 80, Courriel: mairie@mairie-niort.fr
Economie Niort, mairie, Ville, Deux-Sèvres

Halles de Niort : une gestion déléguée

Depuis 1989, les Halles de Niort sont gérées par une Société anonyme d’économie mixte (SAEM) dont le...

Les commerçants des Halles sont étroitement associés à la gestion des marchés. Celle-ci a été transmise par délégation de service public à la SAEM des Halles de Niort, créée à cet effet en 1989. Son bureau est composé de six élus municipaux et de cinq administrateurs commerçants. Il est présidé par l’adjoint au maire Luc Delagarde. Pascal Mathon, commerçant sous les Halles, en a été désigné directeur général. « Cela fonctionne assez simplement, explique ce dernier. Le conseil d’administration définit les orientations de l’activité et veille à leur mise en œuvre. La gestion du quotidien revient aux administrateurs commerçants.  »  La SAEM emploie quatre salariés, les placiers, véritables chevilles ouvrières de la structure : ce sont eux les gardiens des clés ! Ils ouvrent et ferment les Halles, sont chargés du placement, bien sûr, mais aussi du planning des animations, de l’entretien du bâtiment et de la perception des loyers. Ils sont garants du règlement intérieur qui permet à tous de vivre en bonne entente.

Dedans, dehors

Le marché des Halles, c’est 120 commerces en tout, répartis pour moitié dedans et dehors. À l’intérieur, on trouve surtout les artisans et à l’extérieur, sur le parvis avant les producteurs, et sur les côtés, les revendeurs. « Nous visons la pluralité et la diversité des produits, souligne Pascal Mathon.  Lorsqu’un banc se libère, nous donnons la priorité à un racheteur qui continuera l’activité ou, en deuxième lieu, à un commerçant qui développera une offre nouvelle. »

Pour vendre aux Halles, il faut demander une autorisation d’occupation d’un emplacement auprès de la SAEM. Le titre d’occupation est accordé pour cinq ans maximum. Ce titre précaire et révocable ne peut pas être vendu, ou faire l’objet d’une transaction ou d’un échange. L’occupant doit régler une redevance mensuelle : le droit de place. La vente sous les Halles nécessite l’achat d’un banc, transaction soumise à une double autorisation de la SAEM, de vendre et d’acheter ; celle-ci n’intervient cependant pas dans le montant de la transaction. « Acheter un banc, c’est acheter uniquement le matériel, précise Pascal Mathon, pas la clientèle comme lors d’un achat de fonds de commerce. »