Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+

Exposition : Comment les feuilles s'épanouissent

Chaque jour à l’aube, Nylso se saisit d’une feuille blanche épaisse et dessine avec un stylo à pointe tubulaire, qui raye le papier sous sa main, formant de petits traits à l’encre de Chine extrêmement fins. Cette technique consiste à créer un gris optique comme le ferait un graveur. Plus les traits se séparent plus c’est blanc et à l’inverse on obtient du noir. Il compose ainsi des images de nature qui sont le fruit de sa méditation matinale.

Pour cette exposition, Nylso souhaite reproduire à l’intérieur du Pilori l’univers dans lequel il travaille au quotidien. Une cabane en bois sera installée au milieu de l’espace. Les dessins de Nylso se regardent au calme, parfois à la loupe ou cachés avec des mécanismes qui les révèlent… L’infiniment petit ! Tout autour, de grands dessins utilisant la même technique prendront place. Lorsque les visiteurs prendront du recul, les oeuvres s’assombriront et formeront une grande masse grise du fait de la disparition progressive du trait fin. L’infiniment grand !

Nylso s’est fait connaître avec les histoires de Jérôme d’Alphagraph cinq volumes publiés chez FLBLB et un sixième en 2013 chez Les contrebandiers. Il a publié depuis Porsmeur aux éditions l’employé du Moi et deux livres en 2016 : Gros ours et petit lapin chez Misma et un livre intitulé Cabanes aux éditions Michel Lagarde.