Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

Visiter le lotissement des Castors

«L’habitat participatif, ce n’est pas nouveau. Des chantiers communautaires ont existé dans le passé, comme celui des Castors, qui a donné naissance au quartier Champclairot-Champommier. »
Les castors dont parle Virginie Baubriaud, du Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement des Deux-Sèvres (CAUE 79), ne sont pas les gros rongeurs bâtisseurs. Le mois de l’architecture s’intéresse cette année aux groupement d’ouvriers qui s’organisèrent pour construire collectivement leurs logements dans plusieurs villes en France.
En 1953, Les Castors niortais, « société anonyme coopérative à capital variable », rassemblait des cheminots, des employés de l’hôpital et de plusieurs entreprises.
Ils consacrèrent pendant plus de quatre ans leurs congés et leur temps libre à bâtir quarante-cinq maisons.
Une visite est organisée avec une architecte et un habitant du quartier, lequel a vu d’autres exemples d’auto-construction.

Les habitants Michel Tourneux et Jean Maquart (photo) ont retracé sur Wiki-Niort l’histoire des Castors niortais, qui ont construit 45 maisons à Champclairot sur des plans de l’architecte niortais Le Sauter