Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
A- A A+

La faune et la flore

La Sèvre niortaise

La Sèvre niortaise constitue l'axe majeur de la biodiversité niortaise.

  • Le fleuve accueille 61 espèces d'oiseaux : grèbe castagneux, cygne tuberculé, canard colvert, poule d'eau, foulque macroule, martin-pêcheur d'Europe...
  • Au moins 20 espèces de poissons sont présentes, dont le brochet, la truite de mer, le saumon atlantique et l'anguille européenne.
  • Plusieurs espèces de mammifères semi-aquatiques ont été signalées : la loutre d'Europe, espèce protégée et d'intérêt européen, la musaraigne aquatique, protégée au niveau européen, le campagnol amphibie.
  • Différentes espèces de chauves-souris, mais aussi de couleuvres aquatiques, l'utilisent comme terrain de chasse.
  • Enfin, on trouve sur la Sèvre 42 espèces de libellules, dont 11 espèces patrimoniales. Le gomphe de Graslin et la cordulie à corps fin sont d'intérêt européen.

La rivière Le Lambon

La rivière Le Lambon parcourt 39 km, entre la Couarde, en Pays Mellois, et sa confluence avec la Sèvre niortaise, juste en aval de la source du Vivier. Elle serpente dans une vallée riche en prairies et bosquets.

De juin à octobre, le Lambon présente des assecs réguliers. Son niveau d'eau se réduit par endroits à quelques flaques. En hiver, les crues, souvent courtes, inondent le fond de la vallée, interdisant ainsi toute urbanisation.

L'alternance de crues et d'assecs favorise l'accueil d'une faune et d'une flore spécifique. Les amphibiens (crapaud accoucheur, grenouille verte) apprécient les eaux calmes du Lambon et son environnement bocager. Quelques espèces s'y reproduisent, comme le Pélodyte ponctué, qui n'est présent à Niort que sur ce cours d'eau.

Des reptiles ont également été observés, comme la Couleuvre à collier qui y trouve un réservoir alimentaire, mais aussi plusieurs espèces patrimoniale de libellules (agrion blanchâtre, notamment) qui se reproduisent dans son lit.

Cette rivière présente aussi un intérêt pour les oiseaux en période hivernale, notamment pour l’aigrette garzette, la bouscarle de Cetti et le chevalier guignette.

Côté flore, les importants massifs de cresson qui se développent dans son lit ont fait la réputation du Lambon.

  • Zoom sur les libellules