En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données statistiques. En savoir plus et gérer ces paramètres.

A- A A+

Opah-Ru 2013-2017

La Ville de Niort s'est engagée ces dernières années dans un vaste programme de requalification de son centre-ville, de la place de la Brèche à la Sèvre: amélioration des espaces publics, redynamisation de l'offre commerciale, refonte des plans de circulation et de stationnement.

De novembre 2007 à novembre 2012, elle a mené une Opération programmée d’amélioration de l’habitat et de Renouvellement urbain (OPAH-RU), en partenariat avec l'Etat et l'Agence nationale de l'habitat (Anah). Cette première OPAH-RU avait comme priorité la lutte contre la vacance des logements et l’habitat indigne. Elle a permis la réhabilitation de 179 logements dans le centre ancien : 19 logements de propriétaires occupants et 160 logements de propriétaires bailleurs. Tous ont trouvé preneurs dès la fin des travaux.

OPAH-Ru 2013-2017
Une seconde OPAH RU a été lancée conjointement par la Ville, l’Etat, l’Anah et la Communauté d'agglomération du Niortais pour la période 2013 - 2017. Elle met l'accent  sur la lutte contre la précarité énergétique et la vacance. L'objectif est de traiter 266 logements de propriétaires occupants et 180 logements locatifs.

  • Le périmètre de l'OPAH-RU concerne tout le territoire de Niort pour les propriétaire occupants, un périmètre plus restreint pour les propriétaires bailleurs.

L'OPAH-RU vient en synergie avec la requalification du centre-ville afin de donner envie aux Niortais d'habiter le coeur de la cité. Elle permet de réinvestir les étages des surfaces commerciales en rez-de-chaussée à des fins d'habitation.

  • Bilan de l'Opah-Ru 2007-2012

    Opah-Ru du centre ancien (16 novembre 2007-15 novembre 2012)

    • 179 logements ont bénéficié de subventions prévues par le dispositif. Sur ces 179 logements, 19 sont des logements de propriétaires occupants, 160 sont des logements de propriétaires bailleurs (dont 96 qui étaient vacants avant les travaux et qui ont pu être remis sur le marché).
    • Les réhabilitations concernent l’ensemble du périmètre de l’Opah-Ru. Elles sont particulièrement nombreuses sur la colline Saint-André, notamment rue Saint-Gelais et ses abords.
    • Plus de 5,1 millions d’euros de subventions ont été accordés : 3,9 millions d’euros versés par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et 1,2 million d'euros par la Ville.
    • Le montant moyen de travaux par logement est de 66 000 €. Celui des subventions est de 33 000 € (25 000 € versés par l’Anah, 8 000 € versés par la Ville). L’Opah-RU a déjà généré plus de 10,5 millions d’euros de travaux.
    • A l'issue de l'Opah, en novembre 2012, 20 immeubles étaient en voie de réhabilitation, quatre propriétaires avaient l'intention de vendre leurs biens et une procédure d'expropriation était en cours.

     

    Typologie des logements réhabilités

    • Les T2 et T3 représentent 75% des logements réhabilités, les T4, T5 et + représentent 16% des logements réhabilités.
    • L'occupant type est une personne originaire du département (pour les 2/3), active, célibataire, âgée d'une trentaine d'années.
    • Les grands logements sont occupés par des familles.
    • Tous les logements réhabilités trouvent preneur dès leur livraison.


    Restauration immobilière

    Début 2011, la Ville a eu recours à une déclaration d’utilité publique de restauration immobilière (ORI) portant sur 21 immeubles situés principalement rue Ricard et rue Victor-Hugo, où le commerce s'est développé au détriment de l'habitat. Les propriétaires ont pu bénéficier d'aides financières, en contrepartie de l'obligation de travaux.

    Cette opération entre dans le cadre d'un vaste programme de requalification du centre-ville décidé et mené par la Ville. Il comprend : l'amélioration des espaces publics avec 10 ha piétonnisés, des modes de déplacement repensés, l'aménagement des jardins de la Brèche sur plus de 4 ha en plein coeur de ville.

    Pour accompagner cette transformation et garantir un paysage urbain harmonieux, la Ville mène également des actions sur la sphère privée. A l'OPAH-RU s'ajoute la mise en place d'un plan façades et d'une charte de qualité urbaine. Elle oeuvre également à la redynamisation commerciale.


    Opérations d’aménagement

    Des opérations d’aménagement concernent deux îlots de l'hypercentre:

    • Le premier îlot est situé rue Victor-Hugo, il englobe la galerie du Donjon et l'ancien immeuble Marionnaud. Il a été décidé de créer une nouvelle rue et une place publique piétonne qui relieront la rue Victor-Hugo à la rue Sainte-Marthe.
    • Le second est compris entre la rue Brisson et la rue du Pont. Il longe le passage Madame de Maintenon.

    Les études ont été lancées dans le cadre de la première Opah-Ru. L'objectif est de construire de nouveaux logements, de créer de nouveaux espaces publics pour améliorer les circulations douces (piétons et vélos) et de reconfigurer les surfaces de vente existantes. Le démarrage des travaux est envisagé en 2018 (deuxième Opah-RU).

  • A qui s'adresser?

    • 3 Grande rue Notre-Dame 79000 Niort loupe
      Tél : 05 49 04 84 70 Sur rendez-vous

    Urbanis, conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations, a été choisi par la Ville de Niort pour animer l'opération de réhabilitation.

    L'équipe qui a ses bureaux à la Maison de L'OPAH, a pour mission de vous conseiller et de vous accompagner gratuitement dans l'élaboration de votre projet. Elle peut:

    • vous informer sur l'opération, les aides proposées et la réglementation
    • vous aider à définir le programme de travaux
    • vous aider à établir votre plan de financement
    • constituer vos demandes d'aides financières
    • vous accompagner dans la mise en location (pour les propriétaires bailleurs).
  • Quel taux de subvention?

    • Pour les propriétaires occupants, les taux de subventions de l’Anah et de la Ville varient de 35 à 80% d’un plafond de travaux de 20 000 à 50 000 € HT en fonction de l’état du logement, du type de travaux et des ressources des propriétaires.
    • Pour les propriétaires bailleurs, les taux de subventions varient de 35 à 90% du montant hors taxes des travaux plafonnés à 750 ou 1 000 € HT/m2 suivant l’état initial du logement et le loyer pratiqué. Le plafond des travaux subventionnés est porté à 1400 € HT/m2 pour les immeubles sous Opération de restauration immobilière (Ori).
  • Pour quel type de travaux?

    Propriétaires bailleurs :

    • Tous les travaux de remise en état : structure, toiture, réseaux, amélioration du confort et remises aux normes, sécurité et salubrité, économies d'énergie, adaptation des logements aux personnes à mobilité réduite ou en perte de mobilité... Toutefois, les aides sont conditionnées à l'obtention de l'étiquette énergétique D.
    • Ravalement de façade : la Ville a mis en place une aide financière qui permet de subventionner les ravalements de façade à hauteur de 20% du montant HT des travaux, dans la limite de 2500 euros et à condition que le propriétaire réhabilite au moins un logement de l'immeuble dans le cadre de l'OPAH-RU.

    Propriétaires occupants :

    • Les travaux d'économie d'energie : isolation, chauffage, remplacement des menuiseries extérieures, VMC... Une aide supplémentaire est accordée si on obtient après travaux +25% de gain énergétique;
    • Les travaux d'adaptation au vieillissement ou au handicap;
    • Les travaux de remise aux normes (charpente, couverture, électricité, plomberie...) et les travaux induits.

     

    Les travaux ne doivent jamais commencer avant l'obtention des autorisations nécessaires.

     

  • Des aides pour qui? Pour quoi?

    Qui peut bénéficier des aides ?

    • Les propriétaires qui occupent leur logement, en fonction de leur niveau de ressources.

    • Les propriétaires bailleurs privés à condition qu'ils pratiquent, après travaux, des loyers maîtrisés pendant 9 ans. 

    Où les logements doivent-ils être situés ?

    • Dans le centre ancien ou le secteur Du Guesclin-Largeau pour les propriétaires bailleurs.
    • N'importe où sur le territoire de la ville pour les propriétaires occupants.

    Dans tous les cas, les logements doivent avoir plus de 15 ans, être occupés à titre de résidence principale et figurer en centre-ville.