Portrait : Ardent défenseur de la photographie d'auteur

Rencontre avec Patrick Delat, directeur artistique de l'association Pour l'Instant, qui prend la direction du Centre d'art contemporain photographique, à la Villa Pérochon.

L’histoire pourrait commencer ainsi : « Très jeune, Patrick Delat s’est pris de passion pour la photographie... » Las ! Celui qui vient de prendre les rênes du Centre d’art photographique n’est pas tombé tout petit dans le bac de révélateur.
Il est loin le temps où, au milieu des années 70, Patrick Delat arpentait la campagne niortaise, traquant lapins et faisans pour en tirer… le portrait. Lointaines aussi, mais déterminantes, l’exposition "Le voyage mexicain" de Bernard Plossu au Centre Beaubourg en 1988, suivie, en 1990 de celle de Mario Giacomelli au Palais de Tokyo - deux de ses auteurs préférés - qui ouvriront sa conscience sur la photographie d’auteur.

En 1989, année du bicentenaire, Patrick Delat fait sa révolution intérieure. La photo a envahi sa vie et il pourrait prétendre en vivre. Mais il est déjà directeur d’un centre socioculturel, sa fille est toute jeune et il faut assurer le quotidien. La raison l’emporte sur la passion, mais Patrick Delat pose pourtant là les fondations des futures Rencontres photographiques et du Centre d’art.
A la Maison pour tous de Sainte Pezenne, il a créé "L’Atelier Contraste", un photo-club autour duquel gravite un collectif de photographes. La Ville lui demande, un jour, d’accueillir en résidence des photographes des villes jumelées, dans le cadre du 1er festival « L’Europe d’art d’art ». « Il y avait déjà une intention de créer quelque chose de fort sur la photographie à Niort. » Cinq ans plus tard, en 1994, l’association Pour l’instant tout juste créée donnait naissance aux premières Rencontres photographiques.

« Il faut, plus que jamais, offrir les clés de la compréhension de la photo et s’interroger sur la place de l’image dans notre société. »

Pendant 24 ans, Patrick Delat mène de front carrière socioculturelle et actions en faveur de la photographie d’auteur, leur reconnaissant de nombreux points communs : « Les deux sont très liées aux rapports humains, aux rencontres et à l’écoute. Un bon photographe a tous les sens en alerte quand il photographie. Idem pour le travailleur socioculturel qui veut respecter et comprendre les gens pour mieux les aider. » Cette sensibilité le conduit à bannir toutes photos trash de ses choix artistiques et à faire sienne la citation de Robert Doisneau :               « Suggérer c’est créer, décrire c’est détruire ». Il n’est pas nécessaire de montrer l’immontrable.
Sélectionner des auteurs, agencer leurs œuvres en expositions et scénographies, des tâches qu’il mène comme une action militante. Quand il suffit, aujourd’hui, de posséder un téléphone pour se prétendre photographe, la photographie d’auteur a besoin de défendre sa place. « Tout le monde peut faire une bonne photo. Mais de là à avoir un propos artistique, c’est tout autre chose. Il faut, plus que jamais, offrir les clés de la compréhension de la photo et s’interroger sur la place de l’image dans notre société. C’est le sens des visites commentées que nous allons faire à la Villa Pérochon. »
A la manière des photographes qui s’effacent derrière leurs appareils, Patrick Delat est d’un naturel réservé. Il a du mal à dire ‟je”. A toutes les actions qu’il a menées, aux belles rencontres qu’il a suscités, il n’oublie jamais d’associer ses complices, l’équipe fidèle et soudée de l’association Pour l’instant.

Dates repères

  • 1989. 1re action photo sur Niort avec la collecte de portraits de Niortais. 1re édition de ‟L’Europe d’art d’art” qui préfigure les Rencontres d’aujourd’hui.
  • 1994. Naissance de l’association ‟Pour l’instant” et 1res ‟Rencontres européennes de la photographie”
  • 11 février 2011. Frédéric Mitterrand, ministre de la culture, labellise la Villa Pérochon Centre d’art contemporain photographique.
  • 12 et 13 avril 2013. Inauguration du 6e Centre d’art contemporain photographique dont il est nommé directeur.

(Le 2 avril 2013)

 

 

05/04/2013

Laissez un commentaire

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Aménagement de sécurité place du Roulage